Russie
URL courte
12562
S'abonner

Un dispositif de 30.000 militaires a été créé au sein des forces armées russes pour lutter contre le coronavirus parmi les militaires, a déclaré vendredi le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou. Il a en outre précisé que 32 hôpitaux militaires étaient prêts à recevoir des patients atteints du coronavirus en Russie.

Plus de 30.000 personnes sont impliquées dans la lutte contre les coronavirus au sein de l’armée russe, a déclaré Sergueï Choïgou.

«Les forces armées mènent des travaux à grande échelle pour combattre le Covid-19. Pour cette raison, une unité de plus de 30.000 personnes et 4.000 unités d'équipements militaires et spéciaux a été déployé, coordonné par le quartier général opérationnel du ministère de la Défense», a-t-il déclaré lors d'une réunion.

Selon lui, le ministère de la Défense a établi une coopération étroite avec les institutions exécutives fédérales.

«La priorité pour nous est de préserver la santé des gens. À cette fin, des tests préventifs du personnel militaire et du personnel civil pour cette nouvelle infection sont effectués», a-t-il déclaré.

En outre, les mesures nécessaires sont prises pour aider tous ceux qui présentent des signes d'infection respiratoire aiguë et ceux qui les ont contactés, a noté le ministre de la Défense.

32 hôpitaux militaires prêts à recevoir des patients

«32 hôpitaux ont été préparés pour recevoir des patients infectés. Le quartier général opérationnel pour le suivi de la construction des centres médicaux multifonctionnels a été déployé et fonctionne 24h/24. Les installations seront mises en service avant le 15 mai», a-t-il noté.

À l'heure actuelle, plus de 200 militaires russes participent à la lutte contre le coronavirus à l'étranger, a-t-il encore noté. Des médecins de l'armée russe ont été notamment déployés en Italie et en Serbie.

 

Lire aussi:

Erdogan accuse Macron de «régler des comptes avec l’islam et les musulmans»
«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Tags:
Forces armées, lutte contre les infections, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, défense, armée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook