Russie
URL courte
1381
S'abonner

Le confinement des humains permet à certains représentants du monde animal de regagner du terrain dans de nombreux pays. Les exemples ne manquent pas à travers le monde et c’est maintenant le tour d’oiseaux palmipèdes figurant sur la Liste des espèces menacées de Moscou de retourner dans la ville.

Plusieurs oiseaux d’espèces rares qui ne venaient plus jamais à Moscou sont de retour dans la ville, a annoncé l’agence de protection de l’environnement Mospriroda.

«C’est le confinement qui est la raison de la réapparition sur les plans d’eau du parc naturel historique de Kouzminki-Lioublino de trois espèces d’oiseaux inscrites sur la Liste des espèces menacées de la ville de Moscou. Les experts y ont découvert […] la foulque macroule, la gallinule poule d'eau et le canard souchet», a indiqué l’agence dans un communiqué.

Les deux premiers sont des échassiers, ces oiseaux qui disposent de longues pattes leur permettant de marcher dans les eaux des marais ou du bord de mer.

La foulque macroule et le canard souchet ne se rencontrent presque jamais dans les parcs de la ville, car pour vivre tranquillement, ils ont besoin de disposer de grands plans d’eau avec des rives naturelles recouvertes de roseaux et de ne surtout pas être dérangés par les humains. C’est l’absence de ces derniers qui explique le retour des oiseaux à Moscou.

Manchots, rorquals et crocodiles

Les animaux sont revenus dans de nombreux endroits de la planète à la faveur du confinement qui leur permet de ne pas croiser d’humains dans leurs déplacements.

Ainsi, des rorquals ont été observés au large des calanques de Marseille, des manchots ont été repérés dans une ville d’Afrique du Sud, alors que des crocodiles sont devenus maîtres d’une plage du Mexique.

Lire aussi:

Le nombre de contaminations journalières en France bondit de nouveau au-dessus de 20.000
Erdogan accuse Macron de «régler des comptes avec l’islam et les musulmans»
«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Tags:
espèces menacées, oiseaux, Moscou
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook