Russie
URL courte
Par
65011
S'abonner

Le ministère russe des Affaires étrangères a confirmé dans un commentaire à Sputnik que la Russie était actuellement en contact avec la Tunisie et le Maroc à propos d’aide médicale dans la lutte contre le coronavirus.

La Russie  échange actuellement avec la Tunisie et le Maroc au sujet d’une aide médicale russe pour lutter contre la pandémie. Fin avril, le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé avoir reçu des demandes d’aide médicale émanant de plusieurs pays arabes: Algérie, Égypte, Qatar, Koweït, Liban, Libye, Mauritanie, Maroc, Palestine, Syrie, Soudan, Yémen et Tunisie.

Suite à la première livraison à l’Algérie de matériel médical fin avril, la diplomatie russe confirme, dans un commentaire à Sputnik, être en contact étroit  avec d’autres pays d’Afrique du Nord vis-à-vis d’une aide médicale:

«Nous sommes en contact avec l’Algérie, la Tunisie et le Maroc concernant l’aide de lL’Algérie russiea part de la Russie dans la lutte contre le coronavirus, en considérant le besoin de ces pays en équipement médical et médicaments, mais aussi la disponibilité de ces unités en Russie pour la livraison à l’étranger.»

L’Algérie, seul pays arabe à avoir reçu de l’aide médicale russe

Pour le moment, l’Algérie reste le premier et le seul pays arabe à avoir reçu de l’aide pour lutter contre le coronavirus de la part de la Russie. Le ministère russe des Affaires étrangères confirme à Sputnik que la livraison de thermomètres, masques et vêtements de protection a été significative et a renforcé la coopération bilatérale:

«Cette livraison a provoqué une large réaction positive dans la communauté algérienne. Plusieurs représentants des ministères algériens de la Santé, de la Défense et des Affaires étrangères ont assisté à la cérémonie aux côtés des diplomates russes».

Selon les derniers chiffres du bureau régional de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de cas déclarés en Afrique a dépassé les 86.700, plus de 2.700 de patients atteints de Covid-19 sont décédés.

Lire aussi:

Et si les formes sévères du Covid-19 étaient liées à une carence en cette vitamine?
Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Un homme de 75 ans en sang: les policiers de Buffalo démissionnent par solidarité avec leurs deux collègues suspendus
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook