Russie
URL courte
13767
S'abonner

Évoquant les rumeurs selon lesquelles il aurait été hospitalisé à la suite d’une contamination par le coronavirus, Ramzan Kadyrov a déclaré qu’il avait «le droit d’être malade», mais qu’il était «un homme en parfaite santé».

Le dirigeant de la Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, a commenté pour la première fois les rumeurs concernant sa maladie, en déclarant qu’il était «un homme en parfaite santé».

«Quand bien même je serais tombé malade. Il y a dans le monde des millions de personnes contaminées par le coronavirus, tandis que des dizaines de milliers en sont mortes. Ne suis-je pas un homme, moi? N’ai-je pas le droit d’être malade? Le droit de me faire faire une perfusion pour renforcer l’immunité et augmenter le taux d'hémoglobine? Je suis un homme en parfaite santé», a-t-il déclaré sur Instagram.

Pour la première fois depuis l’apparition de rumeurs le disant malade, le dirigeant tchétchène a annoncé le 26 mai qu’il avait entendu les rapports sur la situation dans la république après les congés de l’Aïd el-Fitr.

Les informations précédentes

Selon des informations parues précédemment, le dirigeant tchétchène aurait été transporté dans un hôpital de Moscou présentant des symptômes du Covid-19. Magomed Daoudov, chef de l’état-major régional pour la lutte contre le coronavirus, avait alors déclaré que «Ramzan Kadyrov [était] en bonne santé et que ce qui [était] écrit et dit à son sujet [était] faux».

Ramzan Kadyrov, 43 ans, a été hospitalisé à Moscou le 21 mai, suspecté d’être infecté par le nouveau coronavirus, avaient rapporté les agences de presse russes. L’AFP avait indiqué à son tour, citant une source médicale, qu’il avait été transporté par avion et placé en observation par les médecins.
Les autorités de Tchétchénie n’avaient pas commenté ces informations.

Lire aussi:

Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
Tags:
Covid-19, Ramzan Kadyrov, Tchétchénie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook