Russie
URL courte
9201
S'abonner

Le réalisateur et scénariste russe Kirill Serebrennikov ayant été reconnu coupable dans une affaire de détournement de fonds, le Kremlin a déclaré qu’il ne donnerait pas d’évaluation à cette décision, mais que les dépenses des sommes accordées par l’État aux sociétés culturelles seraient analysées en détail.

Le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, s’est prononcé sur la décision de la justice de reconnaître coupable Kirill Serebrennikov de détournement de fonds, en soulignant que le Kremlin ne donnerait pas d’évaluation à la condamnation.

«L’affaire de Serebrennikov est, bien entendu, une occasion pour analyser en détail les dépenses des ressources débloquées par l’État aux institutions culturelles afin de réduire une éventuelle corruption dans ce secteur. Ces fonctions incombent au ministère de la Culture», a-t-il souligné.

Il a dit être certain que l’analyse nécessaire serait réalisée.

Détournement de plus d’un million d’euros

Le réalisateur et scénariste russe Kirill Serebrennikov, connu essentiellement pour son film Leto, a été reconnu coupable, en commun avec ses collaborateurs, de détournement de fonds et condamné ce 26 juin à trois ans de prison avec sursis et à une amende. En outre, il lui a été interdit de diriger un organisme culturel.

Selon les enquêteurs, les accusés ont volé 129 millions de roubles (plus de 1,6 million d’euros) sur les 214 qui ont été débloqués entre 2011 et 2014 pour populariser l'art contemporain russe via le projet Platforma.

Les procureurs russes avaient requis six ans de prison contre Kirill Serebrennikov, mais ses partisans affirment que ces charges sont politiquement motivées.

Vladimir Poutine avait déclaré à propos du dossier qu’il s'agissait d'une enquête purement économique pour savoir où sont allés les fonds alloués par l'État.

Lire aussi:

Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Le seuil des 52.000 nouveaux cas journaliers de Covid-19 dépassé en France
L'évacuation policière de la terrasse d’un bar parisien fait polémique – vidéo
Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»
Tags:
sursis, peine de prison, justice, détournement de fonds, Kirill Serebrennikov
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook