Russie
URL courte
19542
S'abonner

L’inauguration de la dernière partie du pont de Crimée a eu lieu ce 30 juin. Les trains de fret peuvent désormais transporter des marchandises sur la péninsule.

Après l’ouverture des parties automobile et ferroviaire du pont de Crimée, la circulation des trains de fret a été inaugurée ce mardi 30 juin.

Deux trains ont déjà traversé le pont reliant la péninsule à la région de Krasnodar, a déclaré le ministre russe des Transports Evgueni Dietrich. Des images du passage de l’un d’eux ont été relayées sur les réseaux sociaux.

​Ainsi, la Crimée se hisse au niveau des autres régions russes quant aux transports de fret, a annoncé le dirigeant de la Crimée, Sergueï Axionov.

Bénéfices économiques

La capacité de trafic du pont prévoit le passage de 12 paires de trains de fret par jour. «Cela permettra de transférer 13 millions de tonnes de marchandise par an», poursuit-il.
La possibilité de transporter la marchandise par voie ferrée aidera la région à récupérer sa puissance économique, précise M.Axionov.

«L’Ukraine avait privé la Crimée de liaisons ferroviaires en s’efforçant d’imposer un blocus sur ses moyens de transports mais nous avons pu le surmonter», a déclaré à Sputnik le chef du Parlement criméen Vladimir Konstantinov.

La construction du pont le plus long de Russie a été lancée en février 2016. Sa structure repose sur 595 pilonnes et s’étend sur 19 kilomètres. Sa partie automobile a été inaugurée le 16 mai 2018, alors que la partie ferroviaire l’a été le 23 décembre 2019. Depuis, le pont n’était ouvert qu’aux trains de voyageurs.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
La Chine assure qu'une pneumonie inconnue «beaucoup» plus mortelle que le Covid-19 se propage au Kazakhstan
Un garçon de 14 ans incarcéré pour le viol d’une quadragénaire à Dunkerque
Dupond-Moretti «est exécrable»: les juges vent debout contre le nouveau Garde des Sceaux
Tags:
inauguration, train, Pont de Crimée, Crimée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook