Russie
URL courte
9426
S'abonner

Quand la concurrence se transforme en violence. Une bagarre impliquant une trentaine de livreurs de plats cuisinés concurrents a eu lieu jeudi dans le nord-ouest de la capitale russe. Un témoin a filmé les faits et les a publiés sur la Toile.

Les coursiers de deux services de livraison de plats cuisinés, Yandex.Eda et Delivery Club, se sont affrontés le 2 juillet dans le nord-ouest de Moscou.

Les faits ont été filmés par un témoin depuis sa fenêtre. Les livreurs de Delivery Club sont en vert et leurs opposants en jaune. En outre, quelques autres personnes participent à la rixe.

Selon une chaîne Telegram , la bagarre a impliqué une trentaine de personnes.

À l’arrivée de la police, ils «se sont enfuis dans des directions différentes» mais ont continué les échauffourées lorsque les autorités sont parties.

Personne n'a été hospitalisé. Selon la même source, le conflit a pour origine une violation des mesures de précaution pour lutter contre la propagation du coronavirus.

L’incompréhension règne

Des représentants de Delivery Club ont indiqué qu'ils étaient surpris par ce qui s'était passé car la «communauté des coursiers est très sympathique». Ils ont souligné que les livreurs communiquent bien entre eux, peu importe où ils travaillent.

Yandex.Eda a également signalé être «ému» par la vidéo, car «il n'y a pas d'antagonisme entre les coursiers des différents services, ils communiquent étroitement, travaillent côte à côte et s'entraident souvent».

Les deux entreprises enquêtent sur l’incident.

Lire aussi:

Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Une voiture a percuté la grille d’entrée de la chancellerie d’Angela Merkel à Berlin - photos, vidéo
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Tags:
nourriture, livraisons, Moscou, bagarre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook