Russie
URL courte
191114
S'abonner

Soupçonné d’avoir collecté et livré au représentant de l'Otan des secrets d'État sur la coopération militaire, la défense et la sécurité de la Russie, un conseiller du chef du groupe spatial russe Roscosmos sur la politique d'information a été interpellé ce mardi 7 juillet. Il risque une peine allant jusqu'à 20 ans de prison.

Le Service fédéral de sécurité (FSB) russe a interpellé ce mardi 7 juillet Ivan Safronov, conseiller sur la politique d'information de Dmitri Rogozine, chef du groupe spatial russe Roscosmos, pour avoir travaillé pour l’Otan.

​Selon le FSB, il est soupçonné d’avoir collecté et livré au représentant de l'Otan des secrets d'État sur la coopération militaire, la défense et la sécurité de la Russie.

Le comité d'enquête de la Fédération de Russie a engagé une poursuite pénale en vertu de l'article «Haute trahison» qui prévoit une peine allant jusqu'à 20 ans de prison.

Aucun lien avec son travail à Roscosmos

Roscosmos a noté que l’interpellation d’Ivan Safronov n'était pas liée à son travail dans la société où il avait nommé au poste de conseiller de Dmitri Rogozine fin mai. Avant cet emploi, de 2010 jusqu’à 2019, il était correspondant du journal russe Kommersant, puis correspondant spécial du quotidien Vedomosti, spécialisé dans les sujets militaires et spatiaux.

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Elon Musk déclare que les extraterrestres ont bâti les pyramides, l’Égypte lui répond
Macron aurait été «furieux» contre Sarkozy pour une affaire de rachat de médias par Bolloré
Tags:
espionnage, FSB, OTAN, Holding spatial russe Roscosmos, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook