Russie
URL courte
Par
24385
S'abonner

Les études sur le premier vaccin au monde contre le Covid-19 se sont achevées en Russie avec succès. L’armée russe en a parlé en détail, soulignant qu’elles avaient été menées en conformité avec la loi et la méthodologie scientifique.

Les tests du vaccin russe contre le coronavirus sont effectués en pleine conformité avec la loi et la méthodologie scientifique, sans aucune tentative de raccourcir la durée des études, a annoncé le ministère russe de la Défense.

Des tests cliniques sur des volontaires sont effectués depuis le 18 juin à l'Université Setchenov et à l'hôpital militaire de Bourdenko. Le vaccin a été développé par des experts du Centre d'épidémiologie et de microbiologie russe Gamaleïa.

Avant les tests, tous les volontaires ont été soumis à un examen médical, y compris sur l'absence d'anticorps au SRAS-CoV-2. Ils ont ensuite été isolés pendant deux semaines pour prévenir l'infection. Après cela, les scientifiques ont procédé à la vaccination.

Ce 13 juillet, le deuxième groupe de volontaires de l'hôpital de Bourdenko s’est fait injecter le deuxième composant du vaccin. Ils se sentent bien et sont sous la surveillance de médecins, a précisé le ministère.

Au 42e jour après la première vaccination, les volontaires doivent retourner à l'établissement pour une journée pour subir un examen médical final et un diagnostic.

«L'efficacité et la spécificité du développement de la réponse immunitaire seront évaluées en fonction des résultats de l'analyse. Les données disponibles obtenues par les spécialistes du Centre d'épidémiologie et de microbiologie russe Gamaleïa témoignent de la formation de la réponse immunitaire à l'introduction du vaccin contre le Covid-19 chez les volontaires», a souligné le ministère de la Défense.

Deuxième phase des tests

La deuxième phase des tests durera jusqu’au 28 juillet, a déclaré le directeur du Centre Alexandre Guinzbourg. Après celle-ci, le vaccin sera enregistré et certifié. Il pourra être commercialisé du 14 au 15 août. Parallèlement, les spécialistes continueront à observer la réponse au vaccin chez les bénévoles, en cas d’effets secondaires, le ministère de la Santé a le droit d’en retirer l'autorisation.

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
La police marocaine attaquée en tentant d’arrêter un trafiquant présumé, 20 kg d’or saisis - photos
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
Tags:
ministère russe de la Défense, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, vaccination, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook