Russie
URL courte
12514
S'abonner

Les recettes des exportations d’or de la Russie, en atteignant les 3,58 milliards de dollars en avril-mai, ont dépassé pour la première fois celles des exportations de gaz, affirme le site RBC. Cette croissance est toutefois insuffisante pour compenser la baisse des recettes des livraisons de pétrole et de gaz à l’étranger.

Lors du deuxième trimestre 2020, les exportations d’or de la Russie ont dépassé, en termes de recettes, les exportations de gaz, a souligné le média russe RBC, se basant sur les données du Service fédéral des douanes et de la Banque centrale russes. En avril et mai, les entreprises russes ont exporté 65,4 tonnes d’or pour une valeur totale de 3,58 milliards de dollars, tandis que les exportations de gaz ont rapporté 3,5 milliards de dollars sur la même période, soit la valeur la plus faible pour un trimestre depuis 2002.

Selon Maxim Khoudalov, qui dirige le groupe d’évaluation des risques du développement durable de l’agence de notation financière ACRA, cette tendance n’avait pas été observée au moins depuis 1994. En cause, la baisse des prix de l’énergie, mais surtout l’augmentation massive des volumes d’exportation de ce métal précieux depuis le début de l’année.

En effet, en avril-mai 2019, la Russie en avait vendu pour 247 millions de dollars, puis 1,4 milliard au premier trimestre 2020. Cette valeur a encore été multipliée par 2,5 au trimestre suivant. Dans le même temps, la Banque centrale russe a pris la décision de ne pas acheter d’or, a indiqué M.Khoudalov.

Pourquoi un tel développement de l’exportation de l’or?

La plupart des sociétés d’extraction d’or sont obligées, en vertu des contrats de prêt, de revendre de l’or aux banques qui les financent, a expliqué l’expert. Le début de l’été constitue également la période la plus active pour l’extraction de l’or, a précisé Alexey Zaïtsev, vice-président de la banque russe «Otkrytie». 

Puisque la Banque centrale, qui avait l’habitude d’acheter de l’or en grandes quantités, a suspendu cette mesure le 1er avril, les banques avaient pour seule possibilité de vendre leurs réserves à l’étranger.

Lire aussi:

Plusieurs explosions entendues à Minsk
«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Premier mort lors des manifestations à Minsk
Tags:
banques, recettes budgétaires, exportations, Russie, gaz, or
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook