Russie
URL courte
Par
32148
S'abonner

Vladimir Poutine a nommé un gouverneur par intérim pour le district de Khabarovsk, dans d’Extrême-Orient russe, près de la frontière chinoise. Le chef-lieu de la région est touché par des manifestations massives depuis le 11 juillet, suite à l’arrestation du gouverneur Sergueï Furgal, accusé de meurtres.

Un nouveau rassemblement non autorisé a eu lieu ce mardi devant le bâtiment gouvernemental du territoire de Khabarovsk, annonce le média local AmurMedia. Une nouvelle manifestation pour exiger le retour à son poste de Sergueï Furgal, ancien gouverneur de cette province de l’Extrême-Orient russe, arrêté le 9 juillet dernier sur l’accusation de deux meurtres remontants aux années 2000.

Si elle a rassemblé moins de monde que les actions précédentes –qui ont réuni 10 à 15.000 personnes–, elle survient après l’arrivée à Khabarovsk du gouverneur par intérim Mikhaïl Degtyarev, député (Parti libéral-démocrate de Russie, LDPR) de la Douma d’État, nommé ce lundi 20 juillet par Vladimir Poutine.

Présenté hier à l’administration de la région de Khabarovsk, Mikhaïl Degtyarev, qui appartient au même parti que Sergueï Furgal, a souligné qu’il «n’entrerait pas en compétition avec l’ancien gouverneur Sergueï Furgal lors des prochaines élections» si ce dernier était acquitté et se présentait.

«Nous avons travaillé ensemble pendant deux mandats, je le connais bien, c’est mon camarade [de parti, ndlr], mon collègue. Je lui souhaite sincèrement bonne chance. Je suis à ce poste parce qu’il lui est arrivé cette histoire», a déclaré Degtyarev.

L’ancien gouverneur de la région, Sergueï Furgal, a été limogé «en raison de la perte de confiance» de Vladimir Poutine à son égard.

Des rassemblements et des processions ont commencé dans la région le 11 juillet après l’arrestation de Furgal, accusé d’avoir organisé les meurtres d’hommes d’affaires commis par un groupe criminel au début des années 2000, sur le territoire de Khabarovsk et de la région de l’Amour.

Immédiatement après son arrestation, Sergueï Furgal a été envoyé à Moscou et mis en détention provisoire pour deux mois. S’il est condamné cette année, avant l’expiration du délai de prescription de 15 ans pour meurtre, il risque la réclusion à perpétuité. L’ancien gouverneur ne reconnaît pas sa culpabilité.

Selon les articles 31 et 32 Code de procédure pénale de la Fédération de Russie, qui détermine la compétence territoriale pour l’examen des affaires pénales, celles-ci sont examinées par le tribunal du lieu du crime. Ainsi, les appels à un «procès équitable» pour Furgal à Khabarovsk brandis par les manifestants sont-ils cohérents avec la loi.

Lire aussi:

Assassinat de Mohsen Fakhrizadeh: un temps Mossad à Téhéran
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Tags:
gouverneur, manifestation, Khabarovsk
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook