Russie
URL courte
7215
S'abonner

Le lancement de la production du deuxième vaccin contre le nouveau coronavirus élaboré par le Centre Vektor est prévu pour novembre, indique son directeur général. Selon lui, les représentants des professions appartenant à des groupes à risque (médecins, enseignants, etc.) seront les premiers à y avoir droit.

Le Centre national russe de recherche en virologie et biotechnologie Vektor va démarrer la production d'un vaccin contre le Covid-19 en novembre, a déclaré ce dimanche 2 août à la chaîne Rossiya 1 Rinat Maksioutov, directeur général dudit Centre.

«Nous prévoyons de lancer la production en novembre cette année. Par conséquent, vers la fin de l'année ou le début de l’année prochaine nous pouvons parler de transition vers la vaccination des groupes à risque avant de procéder à une vaccination de masse», a-t-il expliqué.

Le laboratoire Vektor est passé aux essais cliniques de son vaccin contre le Covid-19 sur 300 volontaires le 27 juillet après avoir reçu une approbation par le Service fédéral de surveillance de la protection des droits des consommateurs et du bien-être humain (Rospotrebnadzor).

Les essais cliniques d’un autre vaccin déjà achevés

Le 1er août, le ministère russe de la Santé a confirmé l’aboutissement des essais cliniques d’un autre vaccin contre le coronavirus développé par le Centre russe Gamaleïa. Les essais étaient en cours depuis le 17 juin. Les documents nécessaires pour enregistrer le vaccin sont en train d’être préparés.

Selon le ministre russe de la Santé Mikhaïl Mourachko, les médecins et les enseignants seront les premières personnes à être vaccinées contre le Covid-19 avec ce médicament élaboré par des virologues militaires de concert avec le Centre Gamaleïa.

En outre, il a ajouté que la vaccination de la population contre le Covid-19 serait lancée en octobre.
 

Lire aussi:

Plus de 100 caddies abandonnés: les clients «livrés à eux-mêmes», le 1er mai tourne au fiasco – images
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
Vers une suspension des brevets des vaccins anti-Covid: Big Pharma K.O. debout?
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Tags:
pandémie, Covid-19, vaccin, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook