Russie
URL courte
2121
S'abonner

Le vaccin russe contre le coronavirus a été enregistré le 11 août 2020. Il s’agissait toutefois d’un enregistrement provisoire puisque la 3e phase des essais ne débute que dans quelques jours. Le directeur adjoint au travail scientifique du Centre Gamaleïa a indiqué à quelle condition Spoutnik V sera enregistré de manière permanente.

La première conférence de presse virtuelle du Centre Gamaleïa sur le vaccin russe contre le Covid-19 s’est tenue le 20 août. Selon le Fonds d'investissement direct russe, plus de «300 journalistes de 50 pays» y ont participé. Le directeur du Centre Alexandre Gintsbourg et son adjoint Denis Logounov ont expliqué à quelle condition l’enregistrement provisoire du vaccin pourra devenir permanent.

Le décret 441

Pour expliquer les raisons de l’enregistrement provisoire, Denis Logounov est revenu sur le décret 441, signé par le gouvernement russe en avril 2020 pour accélérer le processus de travail «dans les conditions d’une pandémie»

«Le décret 441 vous permet de vacciner massivement les groupes à risque, c'est-à-dire les personnes qui risquent fort de tomber gravement malade ou même de mourir. Cette réglementation devrait protéger ce groupe à risque particulier.»

Application mobile pour la 3e phase des essais cliniques

Le Centre Gamaleïa a déjà annoncé le début de la phase finale des essais cliniques qui démarrera au début de la semaine prochaine. Plus de 40.000 volontaires vont y participer. Le contrôle sera mené via une application mobile liée à chaque participant, affirme Denis Logounov, car ce décret 441 les «oblige à mener des essais cliniques prolongés».

«Chaque tube à essai sera codé QR, chaque civil qui recevra le médicament sera lié à l'application mobile, en conséquence toutes les informations ultérieures concernant l'utilisation de ce vaccin seront collectées auprès des autorités réglementaires ou au niveau des services de santé, c'est-à-dire que toute utilisation du vaccin sera sous un contrôle strict».

Les conditions pour l’enregistrement permanent 

D’après les concepteurs du vaccin, la possibilité de l’enregistrer plus rapidement en accord avec le décret 441 a ajouté des contrôles stricts dans le travail des scientifiques, lesquels sont obligés de remplir certaines conditions pour pouvoir enfin avoir l’enregistrement permanent. 

«Les objectifs ne seront pas seulement l'étude de son immunogénicité et de sa sécurité, mais l'efficacité épidémiologique doit aussi être évaluée. Un tel échantillon, selon nos calculs, suffira à prouver que si le vaccin est efficace, alors il en vaut la peine. Lorsque toutes ces conditions seront remplies nous passerons à l'enregistrement permanent et à une large vaccination civile.»

200 millions de doses d’ici fin 2020

Dans un entretien accordé à Sputnik, Denis Logounov a confirmé que plus de 20 pays avaient déjà exprimé leur intérêt pour l'acquisition du Spoutnik V, «notamment les Émirats arabes unis, l'Arabie saoudite, l'Indonésie, les Philippines, le Brésil, le Mexique et l'Inde». Plus de 200 millions de doses seront produites d’ici la fin de l’année, selon le Centre Gamaleïa. 

Lire aussi:

Une bagarre entre automobilistes tourne au drame en Seine-Saint-Denis
L’étrange liquide découvert dans une ancienne tombe en Chine identifié
Un violent incendie ravage une entreprise de recyclage à Colmar – vidéos
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook