Russie
URL courte
4336
S'abonner

Le vaccin du centre Gamaleïa a également été enregistré en Russie sous forme de lyophilisat. Selon le ministère de la Santé, cette poudre permettra de préparer une solution pour l’administration intramusculaire.

Le ministère russe de la Santé a aussi enregistré son vaccin développé par le Centre de Gamaleïa sous forme de poudre. Breveté du certificat d'enregistrement Gam-Covid-Vac-Lyo, il est disponible comme lyophilisat destiné à préparer une solution pour l’administration intramusculaire.

Selon les résultats des études cliniques, le médicament a montré son efficacité et sa sécurité. Les tests ont été réalisés par l’Université médicale d'État de Moscou Setchenov, a indiqué le service de presse.

Le premier vaccin mis au point au monde

Production d'un vaccin contre le Covid-19 (archive photo)
© Sputnik . Service de presse du groupe AFK Sistema
Le vaccin baptisé Spoutnik V (Gam-Covid-Vac), inventé en Russie et enregistré le 11 août, est le premier mis au point au monde. Il a été conçu par le centre scientifique d’épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa de Moscou et le Fonds d’investissements directs de Russie (RFPI). Les médecins ont souligné que lors des essais cliniques, tous les volontaires avaient produit des concentrations élevées d’anticorps et que personne n'avait connu de complications graves.

Suite à l’autorisation reçue par le centre de mener les études post-enregistrement du vaccin, il va prochainement le fournir à des établissements médicaux de Moscou.

Kirill Dmitriev, directeur du RFPI, a indiqué que le Fonds avait reçu des demandes de plus de 20 pays pour l'achat d'un milliard de doses.

Lire aussi:

Au moins 25 morts dans le crash d’un avion de transport militaire An-26 en Ukraine - images
Attaque à Paris: cinq nouvelles gardes à vue en cours, selon une source judiciaire
«Le confinement a tué mon père», déclare Elie Semoun en colère
Tags:
Covid-19, vaccin, Centre d’épidémiologie et de microbiologie russe Gamaleïa
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook