Russie
URL courte
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (117)
7431
S'abonner

Tout en précisant qu’il n'y avait «aucune raison d'accuser la Russie» d’avoir «empoisonné» Alexeï Navalny, le porte-parole du Kremlin a exprimé ses doutes que «quiconque puisse en bénéficier».

En commentant la récente déclaration du gouvernement allemand selon laquelle Alexeï Navalny avait été empoisonné, le porte-parole de Vladimir Poutine a exprimé ses doutes.

«Je ne peux pas répondre à la question de savoir à qui pourrait bénéficier “l'empoisonnement” de cet homme. Je ne pense pas, globalement, que quiconque puisse en bénéficier», a répondu Dmitri Peskov aux journalistes lors d’une conférence de presse.

M.Peskov a également précisé qu’«il n'y a aucune raison d'accuser la Russie» à ce propos.

Hospitalisation de Navalny

Alexeï Navalny a été hospitalisé le 20 août à Omsk, en Sibérie, suite à un malaise qu’il avait fait à bord d’un avion le transportant à Moscou et qui avait dû atterrir en urgence.

Maria Zakharova
© Sputnik . Ministère russe des Affaires étrangères
Selon les premières analyses faites par les médecins à Omsk, des troubles métaboliques ont provoqué une forte hypoglycémie. Ils ont par la suite déclaré qu’aucun poison n'avait été détecté dans son sang et son urine. Dans le coma depuis le 20 août, l'opposant a été transféré à l’hôpital de la Charité de Berlin.

Le 2 septembre, le gouvernement allemand a déclaré qu’il avait été empoisonné par un agent toxique de type Novitchok.

La partie russe a réagi en soulignant que personne jusqu’à présent ne lui en avait fourni la moindre preuve. 

Moscou a attiré l’attention sur le fait que la lettre de médecins russes demandant aux spécialistes allemands d’expliquer les conclusions sur l'empoisonnement d’Alexeï Navalny restait sans réponse. Pour sa part, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a précisé que Moscou était prêt à coopérer avec Berlin.

Dossier:
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (117)

Lire aussi:

Près de 40.000 nouvelles contaminations en 24 heures en France
Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
Biden va retirer toutes les troupes américaines d'Afghanistan
Tags:
empoisonnement, Alexeï Navalny, Dmitri Peskov, Kremlin, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook