Russie
URL courte
Par
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (54)
542055
S'abonner

Moscou n’a pas la certitude que Berlin se comporte honnêtement quant à la situation autour d’Alexeï Navalny, a annoncé à la chaîne Rossiya 24 la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, évoquant «un double jeu» de l’Allemagne.

D’après la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova, la Russie a des doutes sur le comportement de l’Allemagne dans la situation liée à l’opposant Alexeï Navalny hospitalisé à Berlin.

«Pour le moment, on n’a pas de certitude que l’Allemagne ne joue pas un double jeu», a-t-elle lancé.

La demande du parquet général russe

Tout en exhortant Moscou à prendre d'urgence des mesures pour enquêter sur la situation autour de M.Navalny, Berlin retarde délibérément ce processus en ne fournissant pas de faits ou de données concernant son état de santé, a ajouté Mme Zakharova.

Selon elle, si le gouvernement allemand est «sincère dans ses déclarations, il devrait être intéressé lui-même pour préparer dans les meilleurs délais une réponse à la demande du parquet général russe».

Mme Zakharova a rappelé que la demande en question avait été envoyée le 27 août. Un porte-parole du ministère allemand de la Justice a par la suite confirmé au Welt am Sonntag avoir reçu une demande d'assistance juridique dans l'affaire Navalny de la part des autorités russes.

24 heures sur 24

Mme Zakharova a également annoncé que la Russie était prête à collaborer avec l’Allemagne sur la situation autour de M.Navalny 24 heures sur 24.

«Berlin doit faire preuve de rapidité», a-t-elle souligné. «Nous sommes prêts à interagir avec la partie allemande 24 heures sur 24.»

Une «réponse» serait discutée en Europe

Dans une interview accordée au Bild am Sonntag, le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas a dit attendre «dans les prochains jours» que la partie russe fasse la lumière sur l'affaire Navalny en disant qu'en l'absence de clarifications une «réponse» sera discutée en Europe.

Il a également qualifié la situation de «défi» pour Moscou, signalant qu'il y avait «de nombreuses indications» témoignant du fait que les autorités russes étaient derrière la situation.

Hypothèse d’un empoisonnement

L’opposant russe Alexeï Navalny a fait le 20 août un malaise à bord d’un avion qui se dirigeait de Tomsk à Moscou. Après un atterrissage d’urgence il a été hospitalisé à Omsk, en Sibérie, où il a été placé en soins intensifs et dans le coma artificiel.

Les médecins d’Omsk n’ont pas trouvé de traces de poison dans son sang et son urine. Selon eux, l’opposant souffrait de troubles métaboliques ayant causé une forte hypoglycémie.

À la demande de sa famille, M.Navalny a été transporté quelques jours plus tard par avion médicalisé à l’hôpital de la Charité en Allemagne. Le 2 septembre, Berlin a annoncé, en se référant à des médecins militaires, qu’il aurait été empoisonné par une substance du groupe des agents toxiques Novitchok.

Dossier:
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (54)

Lire aussi:

Les États-Unis cherchent à former une coalition contre le Nord Stream 2
Une bagarre entre automobilistes tourne au drame en Seine-Saint-Denis
L’étrange liquide découvert dans une ancienne tombe en Chine identifié
Tags:
Allemagne, Alexeï Navalny, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook