Russie
URL courte
Par
301393
S'abonner

L’Otan souhaite militariser la zone de la mer Noire en y envoyant régulièrement ses navires et en développant l’infrastructure militaire de ses alliés d’Europe de l’Est, a annoncé le 5 septembre devant des journalistes le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.

Après la clôture des Jeux militaires internationaux, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a pointé du doigt le fait que l’Otan cherche à militariser la zone de la mer Noire.

«L’Alliance cherche à militariser la région de la mer Noire. Les navires des États-Unis et de leurs alliés parmi les États extrarégionaux entrent régulièrement dans les eaux de la mer Noire», a souligné le ministre devant des journalistes.

Mise au point de l’infrastructure militaire

D’après lui, l’Otan développe également l’infrastructure militaire de ses alliés d’Europe de l’Est.

«Les aérodromes, les bases navales et les ports, les autoroutes et les chemins de fer sont en cours de modernisation. Des installations pour accueillir des formations militaires, des entrepôts d'armes, d'équipement et de matériel sont sur le point d’être créés», a précisé M.Choïgou.

Les avions-espions de l’Otan intensifient leurs vols

Sergueï Choïgou a aussi indiqué que les avions-espions de l’Otan avaient intensifié leurs vols à proximité des frontières russes: leur nombre a augmenté d’un tiers par rapport à 2019.

Selon lui, rien qu’entre le 23 août et le 2 septembre, les chasseurs russes ont décollé au moins 10 fois pour intercepter des avions-espions étrangers au-dessus des mers Baltique, Noire et de Barents.

Lire aussi:

Des millions de voitures pourraient être prochainement exclues de la circulation dans les grandes villes de France
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
L’Iran suspend sa coopération avec l’UE dans plusieurs domaines
«Reprendre le pouvoir»: «Une partie des endormis va se réveiller», prédit François Boulo
Tags:
Sergueï Choïgou, mer Noire, OTAN, défense, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook