Russie
URL courte
Par
Spoutnik V, le premier vaccin russe contre le Covid-19 (70)
3293
S'abonner

En l’espace de deux semaines, 55.000 personnes se sont portées volontaires, alors que le nombre nécessaire est de 40.000, pour l’étape suivante des essais cliniques du vaccin russe Spoutnik V, a constaté le directeur du Fonds d’investissements directs de Russie (RFPI), Kirill Dmitriev.

Kirill Dmitriev, directeur du Fonds d’investissements directs de Russie (RFPI), a annoncé que 55.000 volontaires avaient été réunis pour participer aux essais du vaccin russe Spoutnik V.

«55.000 volontaires ont été recrutés à Moscou en deux semaines, ce qui est même plus que les 40.000 nécessaires pour la phase post-enregistrement des essais cliniques du vaccin Spoutnik V», a-t-il expliqué.

Il a été prévu de réunir au moins 40.000 volontaires âgés de plus de 18 ans, il n’y avait pas de limite haute à l’âge des participants.

«La vitesse de recrutement élevée s’explique par le fait que les volontaires se rendent compte de la sécurité et de l’efficacité de la plateforme des vecteurs d’adénovirus humain qui est à la base du vaccin russe et qui a été testée à maintes reprises par des experts de divers pays. Plus de 250 essais cliniques ont été réalisés et plus de 75 publications internationales sont parues confirmant la sécurité des vaccins et médicaments à base d’adénovirus humain. Les experts ont prouvé l’absence de probables effets secondaires graves de la plateforme des vecteurs d’adénovirus humain, contrairement aux technologies innovantes et encore non vérifiées des vecteurs d’adénovirus du singe ou du ARNm», a poursuivi M.Dmitriev.

Les sociétés Pfizer et Moderna, qui ont choisi comme base pour leurs vaccins la technologie de l’ARNm et ont commencé le recrutement en avril et juillet respectivement, n’ont pas encore trouvé les 30.000 personnes pour la phase 3 des tests. La fondation AstraZeneca, qui développe un vaccin à la base des vecteurs d’adénovirus du singe, envisage de recruter 30.000 volontaires en deux mois.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) ne s'attend pas à une vaccination généralisée avant mi-2021.

Résultats des essais et vaccination

La revue scientifique The Lancet, qui a publié les résultats des deux premières phases d’essais cliniques du vaccin russe, a exigé par la suite des clarifications à ses développeurs sur fond de doutes émis sur la vraisemblance et la cohérence des conclusions. Denis Logounov, auteur principal de l'étude et directeur scientifique adjoint du Centre Gamaleïa, a réfuté ces accusations.

Le premier lot de vaccins russes Spoutnik V étant sorti début septembre malgré les critiques, Moscou a lancé le 9 septembre la vaccination dans le cadre des essais post-enregistrement du vaccin. Élaboré par le Centre d’épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa, ce vaccin sera administré en deux étapes: 21 jours après l’administration de son premier composant, le patient recevra le deuxième.

Dossier:
Spoutnik V, le premier vaccin russe contre le Covid-19 (70)

Lire aussi:

L’essayiste Soral condamné à payer 134.400 euros à la Licra
La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Tags:
Spoutnik V (vaccin contre le Covid-19), Covid-19, Kirill Dmitriev
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook