Russie
URL courte
Par
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (63)
211138
S'abonner

L'amélioration de l'état de santé d'un homme malade ne peut qu'être saluée par tous, selon le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov.

Une guérison d'Alexeï Navalny ne peut être que saluée, estime Dmitri Peskov, porte-parole du Président russe.

«Si un citoyen russe guérit, recouvre sa santé, nous serons certainement tous contents. Il s'agit d'une vie humaine sauvée par les médecins d'Omsk. Tous se féliciteront si des conséquences négatives sont éliminées, du point de vue de la santé, par les médecins berlinois», a-t-il signalé auprès des journalistes.

Affaire Navalny

Le 20 août, l’opposant Alexeï Navalny a fait un malaise à bord d’un avion et a été hospitalisé d’urgence à Omsk, en Russie, puis transporté à l’hôpital universitaire de la Charité de Berlin. Des médecins allemands, ainsi que des laboratoires européens indépendants, affirment avoir trouvé des traces d'un agent neurotoxique de type Novitchok.

Dans ce contexte, des pays occidentaux ont appelé la Russie à enquêter sur l'empoisonnement de Navalny et à traduire en justice les responsables de l'utilisation d'armes chimiques sinon ils envisageront l'introduction de nouvelles sanctions. De leur côté, les autorités russes démentent toute implication et dénoncent des accusations «absurdes» et «inacceptables» contre Moscou.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a par ailleurs estimé que l'Occident pouvait utiliser l'affaire Navalny comme prétexte pour imposer de nouvelles sanctions contre Moscou.

«S’il n’y avait pas eu de Navalny, ils auraient inventé quelque chose d’autre pour introduire des sanctions supplémentaires», a-t-il déclaré dans un entretien accordé à la chaîne RTVI.

Dossier:
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (63)

Lire aussi:

Au moins 25 morts dans le crash d’un avion de transport militaire An-26 en Ukraine - images
Attaque à Paris: cinq nouvelles gardes à vue en cours, selon une source judiciaire
«Le confinement a tué mon père», déclare Elie Semoun en colère
Tags:
santé, Alexeï Navalny, Dmitri Peskov
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook