Russie
URL courte
Par
5321
S'abonner

«J'ai gravi l’Elbrouz!». Amputés des deux jambes, ce Russe a réalisé son rêve: escalader le plus haut sommet d'Europe. Il s’est préparé à l'ascension pendant plus de six mois.

Après avoir perdu ses deux jambes suite à une explosion dans une caserne, cet habitant de la ville russe d’Oufa a surmonté son handicap et vaincu l’Elbrouz, point culminant de la chaîne de montagnes située dans le nord du Caucase, en Russie.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от ▪️◾️◼️RUSTAM NABIEV ◼️◾️▪️ (@rustam_nabiev92)

«Je suis épuisé, très fatigué»

Il a partagé sur Instagram plusieurs photos et vidéos de son ascension qui a commencé le 10 septembre et duré 15 heures.

«J'ai gravi l’Elbrouz! Je suis épuisé, très fatigué. Dès que je reviendrai à moi, je vous donnerai de mes nouvelles. Je ne sens plus mes mains», écrit-il.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от ▪️◾️◼️RUSTAM NABIEV ◼️◾️▪️ (@rustam_nabiev92)

Six mois de préparation

L’homme s’est préparé à l’ascension pendant plus de six mois. Dans un premier temps, il espérait pouvoir gravir l’Elbrouz grâce à un traîneau spécial. Mais pendant l'entraînement, ça s’est avéré impossible.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от ▪️◾️◼️RUSTAM NABIEV ◼️◾️▪️ (@rustam_nabiev92)

L’homme a donc pris la décision de l’escalader avec ses mains, progressant à l’aide de pics à glace.

Il a dédié ce succès à sa femme et ses enfants.

Effondrement d’une caserne

Selon des médias locaux, l’homme a perdu ses jambes suite à l’effondrement d’une caserne alors qu’il servait dans l’armée à Omsk, en Sibérie. Au total, il a subi 16 opérations, dont l'amputation de ses deux jambes.

Lire aussi:

Brûler vif une personne n’a pas été reconnu comme un acte barbare par la cour d’assises de Douai
Appelés pour des cris et des insultes provenant d’un appartement, les policiers découvrent une drôle de situation
Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
Tags:
amputation, jambe, caserne, ascension, Elbrouz, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook