Russie
URL courte
11494
S'abonner

Le Fonds d’investissement direct russe (RDIF) a annoncé un accord sur la vente de 100 millions de doses du vaccin Spoutnik V à une entreprise pharmaceutique indienne. L’Inde avait déjà exprimé sa volonté de devenir un centre de production du vaccin russe, pour elle mais aussi pour d’autres pays.

Le Fonds d’investissement direct russe (RDIF) a convenu de coopérer avec Dr. Reddy’s Laboratories, l’une des principales entreprises pharmaceutiques mondiales, afin de mener des essais cliniques et fournir le vaccin Spoutnik V à l’Inde, indique le RDIF ce 16 septembre dans un communiqué. Après une approbation réglementaire, quelque 100 millions de doses du vaccin seront livrées.

«L'accord avec Dr. Reddy's démontre une augmentation du nombre d'États et d'organisations qui comprennent l'importance d'une approche diversifiée pour former un éventail de vaccins afin de protéger la population contre le coronavirus», poursuit le communiqué.

Les livraisons pourraient commencer dès la fin de l’année 2020, après réception des résultats des essais cliniques et de l’enregistrement du vaccin en Inde.

Un accord Inde-Russie

Cet accord concrétise celui signé le 2 septembre avec l’Inde pour la production de 300 millions de doses par an dans ce pays, lequel pourra ainsi devenir «un excellent centre d’approvisionnement», selon le directeur général du RDIF Kirill Dmitriev.

Les doses produites en Inde seront distribuées sur le territoire national, mais aussi à l’étranger. «Nous croyons qu’en produisant le vaccin conjointement avec l'Inde, nous pouvons fournir le vaccin à tous les pays, tous les pays clés du monde», a ajouté M.Dmitriev.

Lire aussi:

Coups de feu lors d’une course-poursuite à Paris: trois personnes arrêtées
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Tags:
Fonds russe d'investissements directs (RDIF), Inde, Spoutnik V (vaccin contre le Covid-19), vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook