Russie
URL courte
Par
4242
S'abonner

Le ministère russe de la Santé a délivré un permis pour les essais cliniques d'un vaccin contre le coronavirus développé par le Centre de recherche Chumakov, a indiqué le service de presse du ministère.

Le Centre fédéral de recherche et développement de médicaments immunobiologiques Chumakov, auprès de l’Académie des sciences de Russie, a reçu l’autorisation du ministère de la Santé de tester son vaccin contre le coronavirus.

Plus de 3.000 personnes participeront aux tests, ce qui répond aux exigences de l'Organisation mondiale de la santé, a indiqué le ministère.

Les essais commenceront prochainement à Kirov, Saint-Pétersbourg et Novossibirsk. Après la vaccination, les volontaires seront isolés dans un hôpital pendant 16 jours.

«Nous prévoyons d'achever les essais cliniques en novembre de cette année», a déclaré le directeur général du centre Chumakov, Aydar Ichmukhametov.

Autres vaccins russes

La Russie a enregistré en août le premier vaccin contre le coronavirus au monde, le Spoutnik V. Il a été développé par le centre Gamaleïa et est produit conjointement avec le Fonds d'investissements directs russe.

La vaccination de masse commencera après l’augmentation de la production et suite à des études post-commercialisation.

Dans le même temps, trois autres vaccins sont en cours de test en Russie: l'un développé par le centre Vektor, les autres par le chinois Sinopharm et l'anglo-suédois AstraZeneca.

Ce 22 septembre, le Service russe des droits des consommateurs et du bien-être humain (Rospotrebnadzor) a annoncé que le deuxième vaccin russe contre le coronavirus, celui du centre Vektor baptisé EpiVacCorona, sera enregistré avant le 15 octobre.

Lire aussi:

Les quatre maladies qui risquent de provoquer une forme grave du Covid-19 citées par la science
Voiture de police incendiée à Mulhouse: la motivation des délinquants se dessine
Deux voyous filmés alors qu’ils incendient une voiture de police à Mulhouse - vidéo
Tags:
Spoutnik V, EpiVacEbola (vaccin), vaccination, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook