Russie
URL courte
Par
4232
S'abonner

Le Comité d’enquête de Russie a annoncé avoir intenté des poursuites pénales suite à la pollution de la côte en Extrême-Orient russe, qui a provoqué la mort massive d’animaux marins au Kamtchatka.

Une procédure pénale a été intentée en Russie après la pollution du golfe Avatchinski, au sud-est de la péninsule du Kamtchatka, et la mort massive d’animaux marins, a annoncé mercredi 7 octobre la porte-parole du Comité d’enquête de Russie, Svetlana Petrenko.

«Suite à la pollution de la zone aquatique du golfe Avatchinski du territoire du Kamtchatka et à la mort d'animaux marins, nous avons lancé une enquête pénale en vertu des articles 247 et 252 du Code pénal de la Fédération de Russie (violation des règles de circulation de substances et déchets dangereux pour l'environnement et pollution du milieu marin)», a indiqué Mme Petrenko.

Animaux marins morts, surfeurs blessés aux yeux

Selon l’enquête, des composants huileux, dont du phénol, ont été découverts dans le golfe Avatchinski, près de la plage de Khalaktyrski et des baies Babia, Bolchaïa Lagernaïa et Malaïa Lagernaïa -dans les limites de Petropavlovsk-Kamtchatski et du district municipal Elizovski du territoire du Kamchatka- entre le 1er septembre et le 3 octobre.

La couleur de l’océan a changé, des animaux marins sont morts et deux surfeurs ont subi des brûlures chimiques aux yeux. Onze personnes ont demandé une aide médicale après avoir été en contact avec de l'eau de mer dans la zone de la plage polluée de Khalaktyrski, rapporte le gouvernement régional, citant des médecins.

Des traces d’huile industrielle

«Les premières analyses d'échantillons d'eaux côtières indiquent la présence dans l'eau de mer d'un polluant de consistance similaire à l'huile industrielle ou à une autre substance contenant des composants comprenant du pétrole. L'enquête vérifie toutes les sources possibles de pollution de l'eau, y compris les décharges de pesticides situées à proximité du golfe Avatchinski et de la plage de Khalaktyrski du Kamtchatka», a ajouté la porte-parole du Comité d’enquête.

Le Kamtchatka, la Terre de la glace et du feu
© Sputnik . Alexandr Piragis
Le Comité poursuit l’étude des échantillons de sable, d'eau, ainsi que des échantillons d'animaux morts envoyés à Moscou du Kamtchatka. Il entend mener une expertise judiciaire environnementale et d’autres études, selon elle.

Le ministère des Richesses naturelles du territoire du Kamtchatka a établi que le taux de produits pétroliers dans l’eau était 3,6 fois et celui de phénols deux fois supérieur à la norme.

Selon les autorités locales, la situation sur la côte du Kamtchatka s'améliore progressivement.

 

Lire aussi:

Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Tags:
Svetlana Petrenko, Comité d'enquête de Russie, produits pétroliers, pollution, Russie, Kamtchatka
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook