Russie
URL courte
Par
5252
S'abonner

Une femme de 25 ans a été arrêtée à Moscou après avoir tenté de vendre son nourisson de sept jours. Elle encourt une peine de 10 ans de prison.

Une enquête a été ouverte à Moscou après qu’une jeune femme a tenté de vendre son bébé pour 300.000 roubles (près de 3.300 euros) dans l’est de la capitale russe, a annoncé le Comité d’enquête.

Selon un communiqué de presse, l’intéressée, âgée de 25 ans, est accusée de «vente d’un mineur se trouvant dans un état de faiblesse».

Les enquêteurs soutiennent que la jeune femme avait posté en ligne une annonce pour trouver des parents adoptifs à sa fille nouveau-née. Pendant les échanges par écrit, elle a demandé que lui soit payée la somme indiquée.

Elle reconnaît sa culpabilité

La femme a été arrêtée alors qu’elle remettait le nourrisson à des «acheteurs», dans un café moscovite. Au cours de son interrogatoire, elle a reconnu sa culpabilité.

Selon une source au sein des forces de l’ordre contactée par Sputnik, la jeune femme est originaire de la république du Daghestan (Caucase russe). Le bébé n’avait que sept jours au moment des faits. Sa mère encourt désormais une peine de 10 ans de prison.

Lire aussi:

«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Pfizer et BioNtech annoncent les résultats positifs des essais du vaccin chez les enfants de 5 à 11 ans
Un projet de loi de prolongation du pass sanitaire devrait être présenté le 13 octobre
Tags:
Comité d'enquête de Russie, Moscou, bébé, vente d'enfants
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook