Russie
URL courte
Par
7464
S'abonner

Les États-Unis devraient abandonner leurs tentatives de changer le format des relations internationales suivant leur concept de compétition des grandes puissances, estime Dmitri Polianski, ambassadeur adjoint russe auprès de l'Onu.

Intervenant lors d'une réunion de la Première commission de l'Assemblée générale de l'Onu (désarmement et sécurité internationale), l'ambassadeur adjoint russe aux Nations unies Dmitri Polianski a appelé les États-Unis à renoncer à leurs tentatives de changer le format des relations internationales dans l'esprit du concept de compétition des grandes puissances.

«Contrairement aux États-Unis, la Russie tient compte de sa responsabilité en termes de sécurité internationale et de stabilité régionale et mondiale. Nous appliquons une politique de paix cohérente», a-t-il indiqué en donnant lecture d'une déclaration du chef de la délégation russe Vladimir Ermakov, directeur du département de non-prolifération et de contrôle des armements au ministère russe des Affaires étrangères.

Moscou appelle à proroger le New Start

Le diplomate a appelé Washington à «cesser de promouvoir des modèles de confrontation» basés sur la force alors que la Russie prend des mesures visant à prévenir la dégradation de la sécurité et de la stabilité.

Il a également déclaré que la Russie était prête à proroger le traité New Start sans conditions préalables et a appelé les États-Unis faire de même sans recourir à des atermoiements artificiels.

Pendant la réunion de la Première commission, le représentant permanent des États-Unis à la conférence sur le désarmement Robert Wood a appelé la Russie et la Chine à entamer sans délai des négociations sur le contrôle des armements.

Le diplomate américain a averti que son pays était prêt à tout faire pour défendre ses intérêts nationaux si l'Onu n'aidait pas à contenir l'accroissement des potentiels nucléaires russe et chinois.

Prolongation du traité New Start

Le traité de réduction des armements stratégiques New Start, signé par Moscou et Washington en 2010, est à présent le seul traité de limitation des armements existant entre les deux pays. Il expire le 5 février 2021. Le Président russe a déjà proposé de prolonger le traité pour cinq ans sans condition préalable.

De son côté, Donald Trump avait déjà indiqué en novembre dernier que les États-Unis aimeraient conclure un nouvel accord de contrôle des armements avec la Russie et la Chine, voire éventuellement avec d’autres pays. Pékin rejette cette option.

Lire aussi:

Une enseignante menacée par ses élèves à Toulouse pour avoir abordé le port du voile en France
Vitres brisées, tags, menaces: des mosquées ciblées à Bordeaux et Béziers - images
Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Tags:
ONU, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook