Russie
URL courte
Par
1138
S'abonner

Plusieurs victimes sont à déplorer suite à une fusillade qui a eu lieu ce lundi 12 octobre dans un village de la région de Nijni Novgorod, à près de 400 km à l’est de Moscou. Le tireur s’étant enfui dans la forêt après les faits, une opération de police est actuellement en cours.

Quatre personnes ont perdu la vie dans une fusillade survenue ce lundi 12 octobre dans un village de la région de Nijni Novgorod, à près de 400 km à l’est de la capitale russe. Ce bilan a été revu à la hausse après que les services d’urgence locaux ont mis à jour le bilan initial faisant état de trois victimes. Le Comité d’enquête de Russie a ouvert une enquête.

D’après la permanence de sécurité de la localité, l’inconnu a ouvert le feu près d’un arrêt de bus.

Selon les informations actualisées par les services d’urgence locaux, au cours des faits cinq autres personnes ont été blessées et ensuite hospitalisées. Deux d’entre elles se trouvent dans un état «très grave», l’autre est dans un état «grave», les médecins continuent à «lutter pour leurs vies».

Ce bilan a été réévalué, la police ayant fait état de trois femmes blessées.

L'administration a par ailleurs précisé à Sputnik qu’après les tirs, leur auteur s’était enfui dans la forêt. La police, dépêchée sur place, est actuellement à sa recherche et travaille à établir l’identité de l’auteur de ce «crime insolent», indique un communiqué du Comité d’enquête.

Plus tôt, la permanence de sécurité de la localité avait fait état de quatre morts dans un commentaire à Sputnik.

Témoignage d’un riverain

Le suspect «est venu chez sa grand-mère», indique un témoin cité par le média Nijni Novgorod online. L'homme «s’est mis à tirer, est sorti dans la rue, a tiré sur le bus, a tué trois personnes». Il a par ailleurs précisé que toutes les personnes se trouvant à proximité des lieux avaient été évacuées du secteur, que les rues avaient été bloquées.

Lire aussi:

Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Tags:
Nijni-Novgorod, fusillade
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook