Russie
URL courte
Par
6515512
S'abonner

Accepter la proposition de Kiev de se joindre au projet Plateforme Crimée serait une grave erreur stratégique de la Turquie, selon le député du parlement criméen Youri Guempel. Cette plateforme étant de fait une alliance contre la Crimée.

Adhérer à la Plateforme Crimée que Kiev met en place pour récupérer la péninsule serait une grande erreur stratégique de la Turquie, estime Youri Guempel, chef de la commission des relations interethniques et de la diplomatie populaire du parlement criméen.

«Si la Turquie adhère en effet au projet que Kiev nomme "Plateforme Crimée" et qui est, au fond, une alliance anti-criméenne hostile aux habitants de la péninsule, elle commettra une grave erreur stratégique», a déclaré le parlementaire à Sputnik.

Selon lui, la Turquie risque non seulement de perdre un partenaire sûr avec la Russie, mais aussi de cesser d'être une destination attrayante pour les touristes russes.

«Je suis sûr que dans un proche avenir la Crimée sera un endroit plus attrayant que les stations balnéaires turques les plus médiatisées», a-t-il signalé.

Proposition de Kiev

Auparavant, le Président ukrainien Volodymyr Zelensky, en visite en Turquie, avait remercié son homologue turc Recep Tayyip Erdogan de sa volonté de prendre part au projet Plateforme Crimée visant à restituer la péninsule à l'Ukraine.

Lors d’une conférence de presse commune à l’issue de cette rencontre à Istanbul avec le Président ukrainien, Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu’Ankara ne reconnaissait pas l’appartenance de la Crimée à la Russie et qu’il avait l’intention de soutenir les Tatars de Crimée de concert avec Kiev.

La Crimée est redevenue russe en vertu des résultats d'un référendum organisé en mars 2014 suite au coup d'État en Ukraine de février de la même année.

Selon Vladimir Poutine, la question de la Crimée est «close définitivement».

Lire aussi:

Paris se positionne sur les frappes aériennes américaines en Syrie
La photo d’un repas proposé dans un Ehpad du Finistère fait polémique
Frappes américaines en Syrie: Moscou réagit
Confinement de la capitale: «Les Parisiens sont devenus les cobayes de la campagne présidentielle de Mme Hidalgo»
Tags:
Volodymyr Zelensky, Turquie, Crimée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook