Russie
URL courte
Par
251507
S'abonner

La Russie n'est pas disposée à tolérer «l'impertinence» des pays occidentaux. Elle n'abandonnera cependant pas ses tentatives d’explication de sa position à l'Europe, selon le porte-parole du Président russe.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a commenté en direct sur la chaîne de télévision Pervi Kanal les propos du ministre russe des Affaires étrangères concernant la possibilité de suspendre le dialogue avec l'Union européenne en l'absence du respect mutuel.

«Il va de soi qu'on ne va pas tolérer l'impertinence dont a parlé Sergueï Lavrov. Mais dans le même temps, Moscou est disposé à poursuivre ses tentatives d’expliquer sa position», insiste-t-il.

Il note par ailleurs certaines complications dans les relations de la Russie avec l'Allemagne et que les efforts des deux parties sont nécessaires pour les éliminer.

«Nous sommes en effet légèrement déçus, parce que nos tentatives pour travailler ensemble sur ce problème subissent un échec», déplore M.Peskov.

Moscou prêt à expliquer sa position avec patience

Enfin, il a rappelé les propos de Vladimir Poutine pour qui la Russie a des intérêts et des projets communs avec l'Allemagne, deuxième partenaire économique et commercial du pays derrière la Chine.

«Nous avons besoin les uns des autres», conclut M.Peskov, signalant que la Russie est prête à expliquer sa position avec patience et persévérance.

Le 14 octobre, Sergueï Lavrov avait admis la suspension du dialogue entre Moscou et Bruxelles. Selon lui, au lieu d'établir un dialogue avec la Russie, l'Union européenne l'accuse d'avoir empoisonné Alexeï Navalny.

Lire aussi:

Le désir de promotion à tout prix a coûté à un ex-gendarme sa liberté, à Chartres
Qui sont ces quatre hommes qui ont battu à mort un sexagénaire pour une remarque?
Les Américains ont agi de manière unilatérale: «On privatise l’espace: premier arrivé, premier servi»
Tags:
dialogue, Union européenne (UE), Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook