Russie
URL courte
Par
9261
S'abonner

Moscou constate que Twitter et Facebook pratiquent une censure non dissimulée à l'égard de médias russes, selon la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

Maria Zakharova, porte-parole de la diplomatie russe, dénonce la censure de Twitter et Facebook à l'encontre de médias russes.
Elle avance que la monopolisation de l'espace en ligne et l'absence de transparence informationnelle sont l’un des principaux dangers dans le domaine du numérique. La Russie est confrontée à ce problème de jour en jour.

«Des médias russes sont étiquetés de non-fiabilité, ils sont exclus de la recherche, ils sont bloqués et leurs comptes sont supprimés. Tout cela sans enquête ni jugement… Nous constatons une "chasse aux sorcières" alors que des utilisateurs, des experts et des journalistes qui ne sont pas d'accord avec la politique de Washington, par exemple, sont qualifiés de "bots russes" et de "trolls", et sont privés de la possibilité d'exprimer leur opinion. C'est une tendance très grave», insiste la porte-parole lors du Ve forum des jeunes diplomates des BRICS.

Comptes de Sputnik et RT bloqués

Le 1er septembre, Facebook a annoncé avoir supprimé un groupe de 13 comptes et de deux pages liés à la Russie pour violation de ses règles portant sur la prévention d'ingérence étrangère.

Fin septembre, Twitter a exclu des résultats de recherche le compte de RIA Novosti. Les internautes non abonnés ne peuvent plus trouver la page de l'agence ni en Russie ni ailleurs. Plus tôt, Twitter avait bloqué de la même façon les comptes de RT et Sputnik.

Le ministère russe des Affaires étrangères a plusieurs fois appelé les deux sociétés à ne pas se soustraire à la discussion du problème avec les autorités russes.

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
Facebook, Inc, Twitter, Inc, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook