Russie
URL courte
Par
8764
S'abonner

«Nous ne pouvons que regretter que la haine absolue envers la Fédération de Russie soit imposée de cette manière». Le porte-parole du Kremlin a commenté les propos du candidat démocrate à la présidence américaine Joe Biden qui avait qualifié la Russie de «plus grande menace» pour les États-Unis sur la scène internationale.

Ce 26 octobre, le porte-parole du Kremlin a réagi aux récentes déclarations de Joe Biden selon lesquelles la Russie est «la plus grande menace» pour les États-Unis «en termes de rupture de notre sécurité et de nos alliances».

«Ce n'est pas vrai du tout, nous ne sommes absolument pas d'accord avec cela. Nous ne pouvons que regretter que la haine absolue envers la Fédération de Russie soit imposée de cette manière. Et que notre pays soit considéré comme une sorte d'ennemi. Ce n'est pas le cas», a tenu à souligner M.Peskov.

«La plus grande menace»

Dans une interview accordée à la chaîne de télévision CBS, le candidat démocrate à la présidentielle américaine Joe Biden a formulé sa position concernant la Russie. Selon lui, «la plus grande menace pour l'Amérique en ce moment en termes de rupture de notre sécurité et de nos alliances est la Russie».

Le candidat démocrate a également estimé que l'avenir des relations américano-russes dépendait de la Russie.

Scrutin aux États-Unis

La présidentielle aux États-Unis prévue pour le 3 novembre opposera le républicain et Président sortant Donald Trump au démocrate Joe Biden. Le vote par anticipation a déjà débuté dans plusieurs États. D’après les médias, plus de 55 millions d’Américains ont déjà accompli leur devoir de citoyen en avance, notamment par crainte du Covid-19.

Lire aussi:

Au moins deux morts et plus d'une dizaine de blessés en Allemagne où une voiture a heurté des piétons - images
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
élection présidentielle, Joe Biden, Dmitri Peskov, Kremlin, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook