Russie
URL courte
Par
1103
S'abonner

La campagne de vaccination massive avec l’EpiVacCorona, deuxième vaccin russe élaboré contre le Covid-19, commencera en Russie en 2021, a déclaré un responsable du centre scientifique russe Vektor, Alexandre Ryjikov.

Le deuxième vaccin russe mis au point contre le Covid-19, EpiVacCorona, sera mis en circulation autour du 10 décembre et la vaccination en masse commencera en 2021, a annoncé ce vendredi 27 novembre Alexandre Ryjikov, chef du département des zoonoses et de la grippe au centre de virologie et de biotechnologie Vektor de Novossibirsk.

«Le vaccin sera disponible dans presque toutes les régions russes en 2021, on peut donc compter sur l’an prochain. Le vaccin sera mis en circulation au plus tôt le 10 décembre. La vaccination en masse commencera en 2021», a indiqué M.Ryjikov.

Selon le responsable, le centre Vektor, qui a créé l’EpiVacCorona, pourra en produire jusqu’à 5 millions de doses par an.

«Le centre Vektor augmente la production du vaccin toutes les semaines […]. Nous pourrons produire jusqu’à 5 millions de doses par an en utilisant les équipements actuels», a-t-il ajouté.

La vaccination sera saisonnière

L’EpiVacCorona ne donne pas une immunité à vie contre le Covid-19 et il faut se préparer à une vaccination saisonnière, estime M.Ryjikov.

«La vaccination sera saisonnière. Nous étudierons la fréquence d’utilisation du vaccin et la revaccination. Mais après deux vaccinations, il faut se faire revacciner au moins dans 6 ou 10 mois», a-t-il dit.

Ensuite, les scientifiques comptent passer aux rappels tous les trois ans.

«Nous espérons former une immunité plus stable, mais pas à vie, bien sûr. C’est aussi un avantage du vaccin concernant son innocuité», a précisé M.Ryjikov.

Quelles contre-indications à la vaccination?

Pour se faire vacciner avec l’EpiVacCorona, une personne doit être en relativement bonne santé, mais le diabète ou les maladies cardiovasculaires ne sont pas des contre-indications, selon le responsable du centre Vektor.

«Ni le diabète, ni les maladies cardiovasculaires, pour ainsi dire, en dehors des symptômes prononcés, ne sont des contre-indications. Mais il faut donner au corps la possibilité de se concentrer sur les antigènes du vaccin. Pour ce faire, vous devez être relativement en bonne santé», a conclu M.Ryjikov.

Essais cliniques de l’EpiVacCorona

Le centre Vektor a reçu l'autorisation du ministère russe de la Santé de lancer les premiers essais cliniques du vaccin EpiVacCorona le 24 juillet. Au moins 300 volontaires âgés de 18 à 60 ans, dont 60 employés du centre, ont participé aux expérimentations lancées le 27 juillet et terminées le 30 septembre.

Le 14 octobre, le Président russe Vladimir Poutine a annoncé l’homologation du vaccin.

Selon Vektor, le vaccin EpiVacCorona se distingue par des conditions de stockage et de transport simples, à une température comprise entre 2 et 8°C.

Lire aussi:

Policier tué à Avignon: ce que l'on sait du tireur
Le nombre de patients atteints du Covid-19 en réanimation en France continue de baisser
Une percée technologique censée rendre nos appareils numériques plus rapides et performants
Tags:
Centre russe de recherche en virologie et biotechnologie Vektor, Russie, vaccin, EpiVacCorona, vaccin du centre russe Vektor
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook