Russie
URL courte
Par
8376
S'abonner

Une liste composée des noms d'une centaine d'entreprises russes et chinoises, ayant des liens avec le secteur militaire, a été publiée par le département américain du Commerce. Le ministère russe de la Défense et le Service russe de renseignement extérieur seront également soumis à des limitations d'exportation, selon le document.

Le département américain du Commerce a publié une liste de 103 entreprises de Russie et de Chine liées au secteur de la défense. Les entités en question, ainsi que le ministère russe de la Défense et le Service russe de renseignement extérieur, seront soumises à des restrictions à l'exportation.

Le document comprend 45 sociétés russes et 58 chinoises, indique le département du Commerce sur son site officiel. Y figurent l'agence Rosoboronexport, la société Rostec, les contructeurs d'avions MiG et Surchoix.

Les entreprises de la société d'État Rosatom ont été sanctionnées par les États-Unis pour la première fois depuis 2014.

Le document note qu'il ne s'agit que de la première tranche d'entreprises de la liste, «dont le consommateur final est l'armée».

Lire aussi:

Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
Orage dans le Doubs: des grêlons géants brisent tout – photos
Les Républicains en tête des régionales en France, devant le RN et la gauche, selon des estimations
Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Tags:
Rostec, Rosatom, États-Unis, sanctions, renseignement, ministère russe de la Santé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook