Russie
URL courte
Par
81197
S'abonner

Après que les propositions russes sur le traité Ciel ouvert abandonné par Washington n’ont pas été soutenues par ses alliés, la Russie entame le processus de sa sortie du traité, a déclaré ce 15 janvier le ministère russe des Affaires étrangères.

La Russie lance des procédures de sortie du traité Ciel ouvert, indique un communiqué publié ce 15 janvier par le ministère russe des Affaires étrangères.

«En raison d’absence de progrès dans l’élimination des obstacles afin prolonger le fonctionnement du traité dans de nouvelles conditions, le ministère russe des Affaires étrangères annonce le début de procédures intragouvernementales de sortie de la Fédération de Russie du traité Ciel ouvert», fait savoir la publication.

«Quand elles [ces procédures] seront terminées, les dépositaires en seront informés».

Propositions russes rejetées par les alliés US

La sortie des États-Unis de ce traité sur «un faux prétexte» a contribué au déséquilibrage des intérêts des États membres dont la parité était obtenue par la signature de l’accord, souligne la diplomatie russe. La force du traité a été gravement atteinte, ainsi que son rôle en tant qu’instrument de renforcement de la confiance et de la sécurité.

«La partie russe a fait des propositions concrètes correspondant aux dispositions fondamentales du traité pour préserver sa viabilité dans de nouvelles conditions. Nous constatons avec regret qu’elles n’ont pas été soutenues par les alliés des États-Unis», poursuit la diplomatie russe.

Retrait des États-Unis

La participation de Washington dans le traité Ciel ouvert a pris officiellement fin le 22 novembre, six mois après son annonce. Le traité permet aux pays signataires d’effectuer des vols d’observation au-dessus de leurs territoires respectifs.

La décision américaine a été regrettée par une dizaine de pays dont la France. Ce retrait a été qualifié par Moscou de nouvelle étape du démantèlement de l’architecture de sécurité internationale.

En réaction à la sortie américaine, la Russie a déclaré son intention d’obtenir des garanties sûres du respect des obligations du traité par les autres États signataires. Il s’agissait notamment de la possibilité de surveiller tous leurs territoires y compris les installations militaires américaines en Europe, et de l’absence de transfert de matériels de vols de surveillance à des pays tiers.

Lire aussi:

Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions en Guinée équatoriale font des centaines de blessés et de nombreux morts – images
Tags:
défense, États-Unis, Russie, Moscou, Traité Ciel ouvert
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook