Russie
URL courte
Par
Retour d'Alexeï Navalny en Russie (23)
21698
S'abonner

Rentré ce dimanche en Russie d’Allemagne et interpellé à l’aéroport, Alexeï Navalny est placé en détention pour 30 jours, soit jusqu'au 15 février, selon son avocat.

Un tribunal russe a ordonné le 18 janvier le placement en détention d'Alexeï Navalny pour 30 jours à compter de son arrestation le 18 janvier, à son arrivée à Moscou.

«Alexeï Navalny est placé en détention pour 30 jours, jusqu'au 15 février», a indiqué son avocat Vadim Kobzev sur Twitter.

Le blogueur russe Alexeï Navalny a regagné ce dimanche 17 janvier la Russie et a atterri à l’aéroport Chermetievo, où il a été interpellé.

Sur la liste fédérale des personnes recherchées

​Le 30 décembre 2014 Alexeï Navalny et son frère ont été reconnus coupables d'escroquerie aux dépens de la société française de cosmétiques Yves Rocher. Le blogueur a été condamné à 3,5 ans de prison avec sursis. En outre, il devait se faire enregistrer par le FSIN tous les deux mois jusqu'au 29 décembre 2020. Pour avoir violé cette condition six fois, le 29 décembre Alexeï Navalny a été mis sur la liste fédérale des personnes recherchées.

En outre, Alexeï Navalny a une condamnation avec sursis en lien avec l'affaire Kirovles, nom d'une entreprise de production de bois située à Kirov, qui est liée à la perte de plus de 16 millions de roubles (180.000 d’euros). De plus, le Comité d’enquête russe a ouvert le 29 décembre une enquête pour «escroquerie massive» contre Alexeï Navalny qui est soupçonné d’avoir dépensé à des fins personnelles 356 millions de roubles (quatre millions d’euros) de donations au Fonds de lutte contre la corruption (FBK) qu’il dirige.

Dossier:
Retour d'Alexeï Navalny en Russie (23)

Lire aussi:

Deux voyous filmés alors qu’ils incendient une voiture de police à Mulhouse - vidéo
Ivan Rioufol: «le discours totalement anxiogène» du gouvernement sur le Covid-19 a «abruti» les Français - vidéo
La photo d’un repas proposé dans un Ehpad du Finistère fait polémique
Tags:
détention, Alexeï Navalny
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook