Russie
URL courte
Par
8315
S'abonner

Les interpellations pendant les récentes manifestations non autorisées en Russie n’ont rien à voir avec de la répression, estime le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov assurant que les plaintes déposées contre les forces de l’ordre feront l’objet de vérifications.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov n’a pas donné raison à la comparaison entre de la répression et les interpellations survenues pendant les manifestations non autorisées en Russie.

«Il n’y a nulle répression, il y a des mesures prises par la police contre les personnes violant la loi, contre les participants à des manifestations illégales», a-t-il déclaré aux journalistes ce jeudi 4 février.

Selon lui, il s’agit de personnes «qui, soit de leur gré, soit étant victimes d’instigateurs qui ont diffusé des appels à participer à des manifestations non autorisées, y ont participé et ont été interpellées par les forces de la police et de la Garde nationale».

«Il n’y a nulle répression, en l’occurrence je ne suis pas d’accord avec de telles estimations émotionnelles», a-t-il renchéri.

Des attaques contre les forces de l’ordre oubliées

M.Peskov a signalé que les personnes qui énoncent de telles idées «oublient chaque fois que les manifestations ont donné lieu à de multiples attaques directes contre les personnels [des forces de l’ordre, ndlr] ce qui a naturellement provoqué des contre-mesures fortes, mais conformes à la loi».

Des manifestations non autorisées dans différentes villes russes ont eu lieu le 23 janvier. Malgré les nombreux avertissements des autorités elles se sont poursuivies le 31 janvier et le 2 février, suite au verdict du tribunal qui a remplacé la peine avec sursis d’Alexeï Navalny pour de la prison dans l’affaire Yves Rocher.

M.Peskov a assuré que chaque plainte déposée contre les forces de l’ordre ferait l’objet de vérifications de la part du ministère de l’Intérieur et de la Garde nationale.

Lire aussi:

Une rixe ultraviolente éclate à Gare de Lyon à Paris sous l’œil de passagers médusés – vidéo choc
Armé d’un couteau, il s’avance vers des policiers à Grenoble, l’un d’eux lui tire dessus – vidéo
«Tribunal populaire» d’une star du football algérien qui s’est affichée avec un mannequin
Touristes russes arrêtés au Tchad: le gouvernement a «commis une erreur» – exclusif
Tags:
interpellation, manifestation, Dmitri Peskov
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook