Russie
URL courte
Par
EpiVacCorona, deuxième vaccin russe contre le Covid-19 (19)
5502
S'abonner

Le centre scientifique russe Vektor a annoncé avoir terminé les essais de son vaccin contre le coronavirus, EpiVacCorona, sur les plus de 60 ans. Les essais ont donné des résultats positifs, selon le centre.

Les essais du vaccin russe EpiVacCorona contre le Covid-19 sur les personnes âgées de plus de 60 ans ont pris fin il y a quelques jours, les résultats sont positifs, a annoncé ce jeudi 4 février Tatiana Nepomniachtchikh, directrice générale adjointe du Centre de virologie et de biotechnologie Vektor de Novossibirsk pour le travail scientifique et la coopération internationale.

«Il y a quelques jours, nous avons terminé les essais cliniques post-homologation dans le groupe d’âge 60+, soit sur les personnes de plus de 60 ans. Nous savons que cette catégorie de nos citoyens est la plus vulnérable face au Covid-19, il faut les protéger en priorité [...]. Nous avons obtenu des résultats positifs», a indiqué Mme Nepomniachtchikh lors d’une table ronde consacrée à la science et à la médecine russe face à la pandémie.

Selon la responsable, les volontaires âgés ont bien supporté le vaccin, il n’y a pas eu d’effets indésirables graves.

«La plupart des personnes ne se sont plaints de rien ou bien ont évoqué une petite douleur au lieu de l’injection», a-t-elle précisé.

Le centre Vektor a reçu le feu vert pour lancer des essais cliniques sur 150 volontaires de plus de 60 ans le 16 novembre.

Durée de protection d’environ un an

Les personnes vaccinées avec EpiVacCorona seront immunisées contre le Covid-19 pendant un an, a estimé Mme Nepomniachtchikh.

«Nous espérons que l’immunité persistera pendant un an après l’injection du vaccin», a-t-elle indiqué.

À la mi-décembre, le directeur du centre Vektor, Renat Maksioutov, a affirmé que le vaccin EpiVacCorona protégerait bien contre le Covid-19 pendant au moins six mois.

Un vaccin résistant aux mutations du coronavirus

Des souches du coronavirus capables d’influer sur l’efficacité d’EpiVacCorona n’ont pas encore été enregistrées, selon la responsable.

«Nous surveillons les souches qui circulent sur le territoire russe. Cela nous permet d’évaluer s’il y a des mutations dans les fragments de la protéine auxquels se lient les anticorps générés grâce à notre vaccin. Pour l’instant, il n'y a aucune mutation [qui pourrait affecter l'efficacité, ndlr]», a affirmé Mme Nepomniachtchikh.

EpiVacCorona, 2e vaccin russe contre le Covid-19

Le vaccin à base d'antigènes peptidiques EpiVacCorona, conçu par le centre Vektor de Novossibirsk, a été enregistré le 13 octobre, soit deux mois presque jour pour jour après Spoutnik V, qui était devenu le premier vaccin contre le coronavirus à être officiellement enregistré.

L’efficacité immunologique d’EpiVacCorona est de 100%, a annoncé l’agence sanitaire russe Rospotrebnadzor après les phases 1 et 2 des essais cliniques. Le 8 décembre, la Russie a envoyé les documents sur EpiVacCorona à l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

La Russie, qui vaccine déjà sa population avec Spoutnik V depuis 2020, commencera la campagne d’immunisation massive avec EpiVacCorona courant 2021, selon un responsable du centre Vektor, Alexandre Ryjikov.

Dossier:
EpiVacCorona, deuxième vaccin russe contre le Covid-19 (19)

Lire aussi:

Un centre culturel turc des Vosges abritait une colonie de vacances clandestine
Déchéance de la nationalité pour les Algériens auteurs de graves préjudices aux intérêts de l’État
Refus de la laïcité chez les jeunes Français: jusque dans les salles de classe, le modèle américain s’impose
Tags:
Centre russe de recherche en virologie et biotechnologie Vektor, essais cliniques, Russie, EpiVacCorona (vaccin)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook