Russie
URL courte
Par
3283
S'abonner

Les cosmonautes devront faire une «correspondance» lors de leur vol vers la Lune à cause de l’impossibilité d’employer une fusée super-lourde, la seule capable de faire le trajet en une seule fois.

Le concepteur général du bureau d'études «Saliout», Sergueï Kouznetsov, a expliqué dans une interview accordée à Sputnik les détails du futur vol lunaire russe.

Selon lui, les membres de l’équipage devront faire une «correspondance» sur la Station spatiale internationale (ISS).

«Le programme préliminaire prévoit un intervalle entre les démarrages. L'équipage de l'expédition lunaire attendra l'assemblage du complexe de vol lunaire alors qu'il se trouve à bord de la Station spatiale internationale ou de la station orbitale nationale russe. Ce sera un point de transfert sur le chemin de la Lune», a-t-il expliqué.

Un changement de projet en cause

M.Kouznetsov a souligné la difficulté d’envoyer des cosmonautes sur la Lune avec une seule fusée Angara. Un tel problème est lié au refus d’utiliser le lanceur super-lourd Ienisseï pouvant convoyer une mission en une seule fois.

Auparavant, le chef de l’agence spatiale Roscosmos, Dmitri Rogozine, avait annoncé son intention de réviser le projet de fusée super-lourde Ienisseï. À cet égard, les projets de lancements vers la Lune jusqu'à 2032 incluent des fusées Angara, lesquelles sont plus légères.

Lire aussi:

En continu: une roquette tirée depuis Gaza frappe un immeuble à Ashdod, plusieurs blessés
Tsahal affirme avoir déjoué une attaque du Hamas impliquant une arme sous-marine - vidéo
L’hôtel de ville de Nice arbore le drapeau israélien – photo
Double meurtre dans les Cévennes: la cache où le suspect s’est réfugié lors de sa fuite – photos
Tags:
Lune, lanceur superlourd, lanceur, cosmonaute, espace, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook