Russie
URL courte
Par
Retour d'Alexeï Navalny en Russie (24)
231067
S'abonner

Un tribunal de Moscou a reconnu le blogueur Alexeï Navalny coupable dans le procès pour diffamation à l’encontre d’un ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale, le condamnant à une amende, rapporte notre correspondant depuis un tribunal de la capitale russe.

Le blogueur et fondateur de la Fondation anti-corruption (FBC) Alexeï Navalny a été condamné à une amende de 850.000 roubles (environ 9.500 euros) pour diffamation à l’encontre d’un ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale, rapporte un correspondant de Sputnik depuis le tribunal à Moscou.

«M.Navalny a commis un délit en vertu de l'article 128.1 du Code pénal russe (diffamation) [...]. Le tribunal a décidé d'infliger une amende d'un montant de 850.000 roubles à Alexeï Navalny», a indiqué la juge Vera Akimova.

La défense d’Alexeï Navalny a l’intention de faire appel, a annoncé son avocate, Olga Mikhaïlova.

Le délit dont le blogueur a été reconnu coupable n'implique pas de peine de prison et n'affectera pas la durée de la peine à laquelle il a été condamné ce samedi 20 février dans le cadre de l'affaire Yves Rocher. Ainsi, M.Navalny passera en prison environ deux ans et demi.

Procès pour diffamation 

Au cours du procès, Alexeï Navalny s'en est pris à plusieurs des participants. Il a notamment qualifié l'ancien combattant de «marionnette», accusé son petit-fils de «faire la traite de son grand-père», a appelé le procureur  «mon cher» et menacé de renvoyer le juge de la salle d'audience.

Le parquet a fini par demander au tribunal de saisir le Comité d'enquête de Russie pour vérifier si ces propos constituaient eux-mêmes un autre délit. Le tribunal a envoyé les documents concernant les insultes contre le procureur, le juge et l'ancien combattant au Comité d'enquête.

Alexeï Navalny est visé par une affaire pénale pour diffamation en raison de ses commentaires concernant une vidéo en soutien à des amendements à la Constitution russe, votés en 2020. Outre plusieurs personnalités publiques, la séquence en question mettait en scène un ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale, Ignat Artemenko. Dans une vidéo publiée le 2 juin, M.Navalny a notamment qualifié l'ancien combattant de 95 ans de «traître» et de «laquais». 

Le procès, suspendu fin août en raison de la maladie d'Alexeï Navalny et de son départ en Allemagne, a repris à la mi-janvier après le retour de l'opposant en Russie.

Dossier:
Retour d'Alexeï Navalny en Russie (24)

Lire aussi:

Deux églises catholiques brûlées sur des terres autochtones au Canada - vidéo
Le «gifleur» de Macron fait appel de ses condamnations complémentaires
Régionales: «Ces élections étaient sabotées dans tous les sens du terme»
«Je commence à vraiment comprendre les Français»: agacé, Laurent Delahousse recadre Schiappa et Faure - vidéo
Tags:
tribunal, amende, Russie, diffamation, Alexeï Navalny
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook