Russie
URL courte
Par
6682
S'abonner

Afin de «vaquer en toute sécurité à leurs propres occupations mais aussi aux négociations internationales», environ 300 attachés militaires de 50 pays et les membres de leur famille ont bénéficié d’une vaccination avec le Spoutnik V en Russie. Le nombre de militaires russes déjà immunisés est de 389.000 personnes.

Des attachés militaires de 50 ambassades étrangères en Russie ainsi que des membres de leur famille se sont fait inoculer le vaccin russe anti-Covid Spoutnik V, a déclaré sur la chaîne Zvezda Alexandre Kchimovsky, membre du ministère de la Défense.

«Environ 300 attachés militaires de 50 pays et les membres de leur famille ont décidé de se faire vacciner avec le Spoutnik V afin, pour ainsi dire, de vaquer en toute sécurité à leurs propres occupations mais aussi aux négociations internationales», a-t-il indiqué.

Une vaccination de masse avec le Spoutnik V est en cours dans l'armée russe. Selon le ministère de la Défense, plus de 389.000 militaires ont déjà été vaccinés au 13 mars. Comme l'avait noté plus tôt le ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, l'armée a le plus faible taux d’incidence de la nouvelle infection au coronavirus.

Au total, sept millions de personnes auraient reçu des injections au Spoutnik V dans le monde, a déclaré samedi 14 mars sur l’émission YouTube Soloviev Live Alexandre Guinzbourg, directeur du Centre Gamaleïa, lequel développe le vaccin.

Le vaccin est enregistré dans ces pays

À ce jour, 51 pays ont enregistré le Spoutnik V. La population totale de ceux à l’avoir autorisé atteint plus de 1,3 milliard de personnes, indique le Fonds russe d’investissements directs (RFPI).

Parmi ceux-ci figurent plusieurs États européens dont la Hongrie, la Slovaquie, la Macédoine du Nord, la Serbie, le Monténégro et la Moldavie. L’Union européenne attend la décision de l’Agence européenne des médicaments (EMA) qui a déclaré avoir lancé la procédure d’examen du dossier d’enregistrement le 4 mars.

La Russie s’est dite prête à fournir des doses à 50 millions d'Européens à partir de juin.

L’UE reste sceptique

Tandis que de plus en plus de pays enregistrent en urgence ce sérum, l’Union européenne joue la montre et n'approuve ni ne rejette le Spoutnik V. Le 7 mars, Christa Wirthumer-Hoche, présidente de l’Agence européenne des médicaments (EMA) et chef de l’agence autrichienne de la santé, a même déclaré que la délivrance d’un permis national pour l'utilisation d’urgence du vaccin russe «serait possible si le gouvernement émettait une ordonnance, mais c’est comparable à la roulette russe».

Le Kremlin a jugé ses propos «incorrects», alors que les concepteurs du vaccin ont appelé Mme Wirthumer-Hoche à présenter des excuses publiques pour ses commentaires «qui soulèvent de sérieuses questions sur une éventuelle ingérence politique dans l'examen en cours de l'EMA».

L’efficacité du vaccin

Le Spoutnik V, mis au point par les scientifiques du Centre Gamaleïa, a été enregistré par le ministère russe de la Santé en août 2020. La revue scientifique Lancet a publié les résultats de la troisième phase des études cliniques du vaccin qui confirment son efficacité et son innocuité. Au cours de cette phase, il a manifesté un taux d'efficacité de 91,6%.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
De Lyon à Moscou pour le vaccin russe: un avocat français livre à Sputnik son expérience
Tags:
vaccination, Russie, Spoutnik V
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook