Russie
URL courte
Par
16466
S'abonner

Plus de 700.000 personnes ont déjà été vaccinées dans les hôpitaux et centres mobiles anti-Covid de Moscou, lesquels ont ouvert leurs portes dès janvier. Celui situé dans le centre commercial du Goum, sur la place Rouge, est l’un des plus prisés.

Pour recevoir leur première ou deuxième dose de vaccin, les Russes peuvent se rendre dans un hôpital public ou privé. Mais il y a également plus d’une dizaine de centres mobiles ouverts dans la capitale. Par exemple celui du Goum, célèbre centre commercial du 19e siècle bordant la place Rouge.

centre mobile anti-Covid dans le Goum
© Photo / Service de presse du Département de la santé de Moscou
centre mobile anti-Covid dans le Goum

Tout l’équipement nécessaire

D’après la médecin en chef de ce centre mobile, Natalia Kouzenkova, il n’y a aucune différence entre la vaccination dans une policlinique et un centre comme celui-ci.

«On a la réception, une pièce pour les examens médicaux et pour la vaccination. Elles sont dotées de tout l’équipement nécessaire, correspondent à toutes les normes sanitaires en vigueur et disposent d’un réfrigérateur pour stocker les vaccins. Les centres de vaccination civile des policliniques sont pareillement équipés. En outre, il y a toujours une ambulance juste à côté, mais, heureusement, on n’en a pas eu besoin jusqu’à présent.»

La procédure prend environ 45 minutes. Un examen médical dure d’abord de 10 à 15 minutes. Il est suivi de l’injection puis de 30 minutes d’observation. La seconde injection a lieu 21 jours après.

centre mobile anti-Covid dans le Goum
© Photo / Service de presse du Département de la santé de Moscou
centre mobile anti-Covid dans le Goum

«Vraiment pratique»

Mme Kouzenkova souligne que le centre mobile du Goum est ouvert à partir de 10h00. Il reçoit le dernier patient à 21h00.

«Bien entendu, mes collègues ont des pauses-déjeuner mais ils s’organisent de telle façon que le processus de vaccination ne soit jamais perturbé.»

C’est grâce à cette approche que nombreux sont ceux préférant se faire immuniser dans un centre mobile.

«Nous estimons que se rendre dans les centres mobiles est vraiment pratique. C’est toi qui choisis l’endroit et l’heure qui te conviennent», explique Natalia Sharova, une patiente.

«Il est primordial de se faire vacciner pendant la pandémie»

Parmi ceux qui viennent au Goum se trouve une jeune Russe, Eugenia Rogovaïa, qui travaille au Mexique. Durant ses vacances elle a pu revenir à Moscou et a pris la décision de se faire vacciner. 

«Aujourd’hui, c’est ma première dose. Je recevrai la deuxième aussi, puis je rentrerai au Mexique. Je crois que pour mener une vie normale, il faut se faire vacciner.»

centre mobile anti-Covid dans le Goum
© Photo / Service de presse du Département de la santé de Moscou
centre mobile anti-Covid dans le Goum

Père de famille russe, Roustam Konurbaï, qui lui travaille en Turquie, partage cet avis. Il affirme s’être rendu à Moscou uniquement pour ça. 

«Il est primordial de se faire vacciner pendant la pandémie, parce que j’ai de la famille, des enfants. J’ai appris sur Internet qu’on peut venir ici pour le vaccin. Je rentre en Turquie après la première dose, puis je reviens de nouveau.»
Plusieurs jeunes

Toute personne âgée de 18 ans ou plus peut se faire vacciner en Russie. Les exceptions concernent les femmes enceintes ou allaitantes.

centre mobile anti-Covid dans le Goum
© Photo / Service de presse du Département de la santé de Moscou
centre mobile anti-Covid dans le Goum
«Bien évidemment, l’accent est mis sur les personnes âgées de plus de 60 ans et les personnes vulnérables, celles qui souffrent d’une insuffisance cardiaque ou respiratoire, d’une hypertension artérielle sévère, d’un cancer, d’obésité importante ou d’une faiblesse immunitaire. Mais outre ces catégorie, il y a plusieurs jeunes en bonne santé qui y viennent», explique Natalia Kouzenkova.
Spoutnik V

Enregistré en Russie en août 2020, le Spoutnik V utilise deux adénovirus humains comme vecteurs. Il est transportable entre +2 et +8˚C et se fait en deux injections espacées de 21 jours.

La revue médicale The Lancet a publié début février les conclusions de la troisième phase de ses essais, d’après lesquelles son efficacité immunitaire est de 91,6%.

Lire aussi:

Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
Les talibans conseillent «au jeune Président français» de «ne pas être trop impulsif»
Fabrice Di Vizio raccroche: «On est arrivés à un niveau de haine sociale que je ne sais plus gérer»
Avec Zemmour probable candidat, la Présidentielle 2022, à droite toute?
Tags:
Russie, Moscou, vaccination, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook