Russie
URL courte
Par
1225
S'abonner

La Russie a mis au point Carnivac-Cov, vaccin destiné aux animaux, qui peuvent eux-aussi être infectés par le coronavirus et développer des symptômes. La précommande du médicament est ouverte.

Un vaccin anti-Covid destiné aux animaux est sur le point d’être enregistré en Russie et est attendu à la fin du mois d'avril, annonce ce 18 mars le journal Veterinaria i Jizn.

«Le vaccin est au stade de l'enregistrement et arrivera bientôt sur le marché. La précommande du nouveau médicament est déjà ouverte», indique le média.

Destiné aux animaux

Conçu pour prévenir l'infection par le coronavirus chez les animaux à fourrure (chiens et chats), Carnivac-Cov a été développé par le Centre fédéral de santé animale soumis au Rosselkhoznadzor.

Tout comme les vaccins destinés aux humains, il doit être inoculé en deux étapes, avec un délai de 21 jours entre les deux injections, avait auparavant informé son développeur.

Le vaccin devrait être présenté lors du 10e Congrès international des vétérinaires qui aura lieu du 20 au 23 avril à Moscou.

Le Covid et les animaux

Des cas de Covid-19 ont été constatés chez des animaux domestiques dont certains peuvent également développer des symptômes, comme ceux de la maladie respiratoire.

Ainsi, selon une étude française parue en novembre dernier, le risque d’infection pour les animaux de compagnie est huit fois plus élevé s'il réside chez une personne positive au SARS-CoV-2.

Une autre étude publiée par l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail), également en novembre 2020, révèle que les chats sont plus réceptifs et sensibles au Covid-19 que les chiens.

La recherche précise que les animaux «ne jouent aucun rôle épidémiologique dans le maintien et la propagation du Covid-19».

Un groupe de chercheurs a cependant démontré dans le numéro de janvier de la revue Virulence qu’il serait raisonnable de développer des vaccins pour les animaux. D’après eux, il y a un menace d’évolution du virus chez les animaux qui pourrait ensuit être transmis aux humains, ce qui «présente un risque important à long terme pour la santé publique».

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
Rosselkhoznadzor, Russie, animaux, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook