Russie
URL courte
Par
622707
S'abonner

La porte-parole de la diplomatie russe a conseillé au secrétaire général de l’Otan de se pencher sur les problèmes urgents des pays de l’Alliance au lieu de dénoncer la menace russe.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a répondu au secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg, lequel pointe du doigt la Russie, en lui conseillant de s’occuper plutôt des problèmes des pays de l’Alliance.

 «Ils [les problèmes, ndlr] demandent une intervention urgente: la vaccination, la crise, les droits de l’Homme dans les pays de l’Otan», a-t-elle indiqué.

«Dès qu’ils sont résolus, nous procéderons à l’étude de votre expérience. À condition qu’elle soit réussie», a ajouté Mme Zakharova.

Elle répondait ainsi aux propos tenus par le secrétaire général de l’Otan au cours d’une conférence de presse. Celle-ci avait été tenue à l’issue de la réunion du Conseil de l’Alliance consacrée à la Russie.

Jens Stoltenberg avait déclaré que l’Otan était préoccupée par «des actions agressives» de Moscou.

«Comportements répressifs et agressifs»

«Nos relations avec la Russie restent très difficiles […]. La Russie a intensifié ses comportements répressifs dans son pays et ses comportements agressifs à l'étranger», avait-il affirmé.

Il avait accusé la Russie de réprimer de manière violente la dissidence politique et, à l’étranger, de saper et déstabiliser ses voisins, notamment l'Ukraine, la Géorgie et la Moldavie.

«La Russie poursuit son vaste développement militaire de la Baltique à la mer Noire, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, et de la Méditerranée à l'Arctique», avait avancé le secrétaire général.

Selon lui, la désinformation et la propagande de Moscou, ainsi que la situation avec Navalny avaient été dénoncées pendant la réunion du Conseil.

Contenir la Russie

Il avait également appelé l’Union européenne à conjuguer ses efforts avec l’Otan pour faire face à la Russie.

«Et nous continuerons à travailler avec l’UE et nos proches partenaires pour nous assurer que nous répondons ensemble aux actions de la Russie

Moscou considéré comme une menace

Certains pays occidentaux ont déclaré à maintes reprises qu’ils considéraient la Russie en tant que menace. Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell l’a qualifiée de «voisin dangereux».

La stratégie britannique en matière de sécurité, de défense et de politique étrangère à l’horizon 2030, publiée la semaine dernière, fait état de l’intention de faire face à toutes les menaces venant de Moscou.

Début mars, le secrétaire d’État américain Antony Blinken avait cité la Russie parmi les pays représentant une menace dans son discours de programme en matière de politique étrangère.

Les bonnes relations ne vont pas à sens unique

Le Kremlin souligne, pour sa part, sa volonté de bâtir de bonnes relations avec tous les États, mais fait savoir que cet objectif ne peut pas être atteint si les efforts en ce sens ne sont déployés que par une seule partie.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
De Lyon à Moscou pour le vaccin russe: un avocat français livre à Sputnik son expérience
Tags:
Russie, OTAN, Maria Zakharova
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook