Russie
URL courte
Par
9932
S'abonner

Google est visé par une nouvelle enquête du Service antimonopole russe qui accuse le géant américain de pratiques arbitraires de blocage sur la plateforme YouTube.

Le Service fédéral antimonopole russe (FAS) a annoncé l’ouverture d’une enquête à l’encontre de Google à cause du blocage de vidéos sur la plateforme YouTube, qui lui appartient.

Selon le communiqué du FAS, la règlementation qui définit le blocage des comptes et des contenus sur YouTube est «non transparente, non objective et imprévisible» et viole ainsi la loi russe sur la protection de la concurrence.

Pour le FAS, cela peut nuire aux intérêts des utilisateurs et restreindre la concurrence sur les marchés connexes.

Google vs Yandex

Il ne s’agit pas de la première action menée contre Google en Russie. En 2015, le géant du numérique russe Yandex, qui possède le moteur de recherche du même nom, a accusé Google d’abuser de sa position dominante sur le marché en interdisant à certains producteurs de smartphones d’y préinstaller les produits Yandex.

Au terme de l’enquête, le FAS avait infligé à Google une amende de près de sept millions d’euros et ordonné de réparer les violations, ce qui a finalement été accompli.

Grosse amende pour Twitter

Plus tôt en avril, Twitter a été condamné à une amende de près de 100.000 euros par un tribunal de Moscou sur la base de trois protocoles dressés par le régulateur russe des communications, le Roskomnadzor.

Auparavant, le gendarme russe de l’Internet avait annoncé avoir «ralenti la vitesse» du réseau social dans le pays et menacé de le bloquer définitivement si la plateforme à l’oiseau bleu ne supprimait pas les contenus qui «violent la législation» nationale.

Lire aussi:

Plus de 100 caddies abandonnés: les clients «livrés à eux-mêmes», le 1er mai tourne au fiasco – images
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Tags:
Service fédéral antimonopole de Russie, YouTube, YouTube, Google
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook