Russie
URL courte
Par
201287
S'abonner

Le parquet de Moscou a annoncé avoir suspendu le fonctionnement des bureaux de l'opposant Alexeï Navalny pour activités extrémistes conformément à une loi fédérale de 2002.

Le parquet de la capitale russe a suspendu le fonctionnement du mouvement «Bureaux de Navalny» et a exigé de suspendre les travaux de la Fondation anti-corruption (FBK), a déclaré ce lundi 26 avril le service de presse du parquet.

«Le fonctionnement du mouvement "Bureaux de Navalny" a été suspendu conformément aux articles 9 et 10 de la loi fédérale N°114-FZ du 25 juillet 2002 sur la lutte contre les activités extrémistes [...] dans l'attente de l'examen par le tribunal municipal de Moscou de l'affaire sur la liquidation des organisations à but non lucratif FBK et FZPG et sur l'interdiction du mouvement "Bureaux de Navalny" pour activités extrémistes», a indiqué le service de presse.

Le procureur de Moscou Denis Popov a en outre demandé au tribunal municipal de Moscou de suspendre les activités de la Fondation anti-corruption et de la Fondation pour la protection des droits des citoyens (FZPG), liées à Alexeï Navalny et ayant le statut d'agents étrangers en Russie respectivement depuis octobre 2019 et décembre 2020. Ces organisations «œuvrent pour déstabiliser la situation sociale et politique» en Russie et devraient donc être reconnues comme extrémistes, estime le parquet.

Selon le service de presse, le parquet a pris ces décisions puisque les dirigeants et membres de ces organisations poursuivent leurs activités illégales, notamment en organisant des manifestations non autorisées comme c'était le cas le 21 avril.

Manifestations du 21 avril

Près de 14.400 personnes sont descendues dans la rue le 21 avril dans 29 villes de Russie dans le cadre de manifestations non-autorisées en raison de la situation épidémique, selon le ministère de l'Intérieur. Une vingtaine de personnes ont été arrêtées par les forces de l’ordre à Moscou.

Le ministère avait mis en garde ses concitoyens contre toute participation aux actions et promis de couper court à toute agression ou provocation après les appels à manifester le 21 avril lancés par les soutiens de l’opposant Navalny.

Alexeï Navalny, reconnu coupable d’escroquerie dans l’affaire Yves Rocher et condamné à trois ans et demi de détention avec sursis en 2014, est derrière les barreaux depuis février. Début 2021, il a vu remplacer sa peine avec sursis par de la prison ferme pour deux ans et huit mois, suite à sa violation des conditions de son contrôle judiciaire.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
Les restaurateurs demandent le maintien des aides «tant qu’il y aura le pass sanitaire»
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
Tags:
Russie, Alexeï Navalny, Parquet général de la Fédération de Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook