Russie
URL courte
Par
61212
S'abonner

Un mois après que le premier vaccin anti-Covid destiné aux animaux a été homologué en Russie, un premier lot de 17.000 doses a vu le jour. Toutes sont réservées et seront bientôt livrées dans plusieurs villes du pays. Son fabricant se déclare prêt à en produire cinq millions par mois.

Le premier lot du vaccin contre le Covid-19 destiné aux animaux est disponible en Russie, a fait savoir une responsable de l’Agence du contrôle vétérinaire et phytosanitaire du pays.

Ces 17.000 doses sont déjà réservées. Elles seront livrées dans les plus brefs délais dans plusieurs villes et régions russes dont Moscou, Saint-Pétersbourg, la Crimée, Novossibirsk, Irkoutsk, etc., a précisé Ioulia Mélano, conseillère du directeur de l’institution.

En cas de commande, le Centre fédéral de protection de la santé animale, fabricant du médicament, serait en mesure de produire 10.000 doses par jour. Les capacités potentielles de production sont actuellement de trois millions de doses par mois, avec la possibilité de l’augmenter jusqu’à cinq millions.

«Le marché russe fait preuve de son vif intérêt pour l’acquisition du vaccin pour la prévention du Covid-19 chez les animaux», a-t-elle ajouté.

Baptisé Carnivac-Cov, le vaccin a été enregistré le 31 mars 2021. Tout comme les vaccins destinés aux humains, il doit être administré deux fois avec un délai de 21 jours entre les deux injections.

Lancés en octobre dernier, ses essais cliniques ont démontré sa grande efficacité, car tous les animaux impliqués ont développé des anticorps. Des chiens, des chats, des renards, des visons et des renards arctiques ont fait l’objet de ces tests.

Coronavirus chez les animaux

Selon une étude de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), les animaux domestiques et sauvages ne jouent pas de rôle actif dans la propagation du virus en France mais certaines espèces s’avèrent réceptives et sensibles au SARS-CoV-2.

C’est le cas des chats, des furets, des hamsters, des visons - dont de nombreuses contaminations ont été recensées aux Pays-Bas et au Danemark - ainsi que des tigres, des lions et des pumas en captivité.

D’autres comme les lapins et les chiens sont réceptifs au virus, mais leur sensibilité reste néanmoins à confirmer.

La transmission de l’agent pathogène d’un animal domestique à l’humain n’est pas encore prouvée. En revanche, au moins deux cas possibles d’infection de chats par leurs propriétaires malades du Covid-19 ont été détectés, indique une étude de l’université de Glasgow, en Écosse, publiée dans la revue médicale Veterinary Record.

Pertinence de la vaccination

Les avis sur la nécessité de vacciner les animaux divergent parmi les spécialistes. L’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) estime que la mesure peut être justifiée en cas d’immunisation de certains animaux dans certaines circonstances, notamment, «les espèces sensibles et menacées». La vaccination d’autres espèces comme les chiens ou les chats, «à faible risque», semble inutile, a ajouté l’OIE auprès de Libération.

Par contre, un nouveau variant plus virulent et contagieux pourrait «infecter les animaux de manière beaucoup plus importante», alerte la microbiologiste Muriel Vayssier-Taussat, cheffe du département de la santé animale à l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae), toujours auprès du quotidien.

Lire aussi:

La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
La police militaire russe arrête un convoi de blindés US dans le nord-est de la Syrie
Tags:
Russie, vaccination, animaux, Covid-19, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook