Russie
URL courte
Par
111126
S'abonner

La Russie a réagi à l’expulsion de son diplomate de Roumanie et a déclaré persona non grata un assistant d’un attaché militaire de l’ambassade roumaine à Moscou.

Le ministère russe des Affaires étrangères a décidé ce mardi d’expulser de Moscou, au titre de la réciprocité, un diplomate roumain.

«Ce 11 mai, l’ambassadeur de Roumanie a été invité au ministère russe des Affaires étrangères où il a reçu une note de ce ministère déclarant persona non grata un assistant de l’attaché militaire de l’ambassade de Roumanie le capitaine G. Iliesku. Le diplomate mentionné s’est vu prescrire de quitter le territoire de la Fédération de Russie sous 72 heures», selon le communiqué.

Fin avril, un assistant de l’attaché militaire russe en Roumanie, Alexeï Grichaev, a été expulsé de Bucarest. Cette décision a été qualifiée par la diplomatie russe d’acte inamical sans fondement.

Expulsions paneuropéennes

La crise diplomatique entre la Russie et la Tchéquie, qui dure depuis la mi-avril et s’exprime le plus explicitement sous forme d’expulsions réciproques de diplomates, s’est propagée à d’autres pays européens.

Ayant accusé Moscou d’être impliqué dans les explosions au sein du dépôt de munitions de Vrbetice en 2014, le gouvernement tchèque a demandé aux autres membres de l’Union européenne d’expulser des diplomates russes «par solidarité».

Certains pays d’Europe de l’Est ont suivi cet appel et ont déclaré des diplomates russes personae non gratae «en signe de solidarité» avec la République tchèque. Par réciprocité, la Russie a expulsé des diplomates baltes, polonais, slovaques et bulgares en poste à Moscou.

Ce samedi, le Premier ministre tchèque, avant une réunion du sommet informel pour une Europe plus sociale qui s’est tenu à Porto ces 7 et 8 mai, a réitéré son appel à l’UE à poursuivre la politique d’expulsions de diplomates russes en solidarité avec son pays.

Lire aussi:

Genou à terre des joueurs de l’équipe de France: «Un signe de soumission idéologique»
Les États-Unis vont-ils utiliser la mer Noire comme prochaine zone de conflit contre la Russie?
Une sénatrice française appelle directement à l'ingérence en Algérie
Un réfugié syrien débouté de sa demande de naturalisation française pour avoir travaillé beaucoup trop
Tags:
attaché militaire, diplomates, Roumanie, Russie, expulsions
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook