Russie
URL courte
Par
6378
S'abonner

L’agence spatiale russe Roscosmos a annoncé que le nouveau chef de la NASA avait accepté l’invitation à se rendre en Russie. Les patrons des agences spatiales russe et américaine ont également discuté de l’exploitation de la Station spatiale internationale.

Le nouveau patron de la NASA, Bill Nelson, effectuera une visite de travail en Russie sur l’invitation de son homologue russe Dmitri Rogozine, a annoncé ce vendredi 4 juin l’agence spatiale Roscosmos à l’issue du premier entretien téléphonique entre les deux responsables.

«Des pourparlers des experts russes et américains, y compris dans le cadre de la conférence GLEX 2021, sont prévus avant la fin juin 2021. Le chef de Roscosmos a également invité M.Nelson à se rendre en Russie. L’invitation a été acceptée», a indiqué l’agence spatiale russe dans un communiqué.

La Russie à l’ISS après 2025?

Le 29 mai, Bill Nelson a qualifié la Russie de «partenaire vital pour la station spatiale» pour souligner l’importance de cette «coopération extraordinaire».

L’entretien a porté sur plusieurs questions relatives au développement de la coopération russo-américaine dans l’espace, et notamment sur le sujet de l’ISS. Alors que Bill Nelson a évoqué la prolongation de l’exploitation de l’ISS jusqu’à 2030, Dmitri Rogozine a confirmé que la Russie remplirait ses engagements en la matière, sans pour autant préciser jusqu'à quelle date.

Auparavant, le patron de Roscosmos avait déclaré que la Russie prévoyait un retrait progressif de l’ISS vers 2025 à cause de la détérioration des équipements techniques dans le segment russe et pour construire une nouvelle station orbitale russe.

L’espace, l’un des derniers bastions des relations Russie-USA?

MM.Rogozine et Nelson ont noté de façon positive l’histoire et les perspectives de l’interaction spatiale entre deux puissances mondiales.

«Le nouvel administrateur de la NASA est une personne respectée et un spécialiste bien mérité. Je serais heureux de le rencontrer. Nous l’avons déjà invité en Russie et nous sommes prêts à une discussion ouverte et constructive de tous les aspects de notre coopération dans l’espace», a écrit Dmitri Rogozine sur Twitter à propos de l’ancien astronaute et sénateur américain.

Bill Nelson a pris ses fonctions d’administrateur de l’Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace (NASA) des États-Unis le 3 mai. Avant de devenir le 14e administrateur de la NASA, M.Nelson avait été pendant 18 ans sénateur, faisant partie du comité du commerce, de la science et du transport de la chambre haute du parlement des États-Unis. En 1986, il avait effectué un vol de six jours à bord de la navette spatiale Columbia.

Compte tenu du ton positif de ces derniers échanges, les deux pays, qui ont coupé bien de ponts de coopération, ont la chance de garder un des derniers bastions de leurs relations: celui de l’ISS. Une option normale, selon Bill Nelson, qui croit que malgré de «petits problèmes au sol», dans l’espace les deux puissances «s’entendent bien».

Lire aussi:

Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
La Pologne enverra des drones turcs protéger les frontières est de l’Otan
Tags:
coopération spatiale, Dmitri Rogozine, Bill Nelson, NASA, Holding spatial russe Roscosmos
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook