Russie
URL courte
Par
4832
S'abonner

Le ministère russe des Situations d’urgence a publié une vidéo montrant le lieu du crash d'un avion de ligne disparu des radars au Kamtchatka avec 28 personnes à bord. L’opération de sauvetage a été suspendue, mais reprendra au petit matin.

Une vidéo a été filmée pendant le survol en hélicoptère de la falaise qu’un avion de ligne Antonov An-26 a heurtée ce 6 juillet avant de s’abîmer en mer au Kamtchatka, en Extrême-Orient, a annoncé le ministère russe des Situations d’urgence.

L’Antonov a touché la partie supérieure de la colline de Piatibratka où l’on voit un point noir. De petits morceaux du fuselage et des arbres brûlés sont visibles au sommet de la colline près du site de l'accident.

La plupart des débris se trouveraient dans la mer d’Okhotsk. Certains fragments du fuselage ont été repérés à environ quatre kilomètres de la côte, selon la flotte russe du Pacifique.

Selon le gouverneur du territoire du Kamtchatka, Vladimir Solodov, cet endroit est difficilement accessible et un hélicoptère ne peut pas s’y poser. L’opération de sauvetage a été suspendue à la tombée de la nuit et en raison du mauvais temps et de la marée haute, mais les recherches reprendront le 7 juillet au matin, a noté M.Solodov.

Le ministère des Situations d’urgence compte y envoyer des plongeurs et des secouristes en montagne.

Crash au Kamtchatka

Un Antonov An-26-B-100 de l’entreprise aéronautique du Kamtchatka a disparu des radars ce mardi 6 juillet alors qu'il reliait Petropavlovsk-Kamchatski à Palana et se préparait déjà à atterrir. L’avion transportait 22 passagers dont un enfant et son équipage comprenait six personnes.

Des unités de secouristes de l’aéroport de Palana, un avion Antonov-26 et des hélicoptères Mi-8 des ministères des Situations d’urgence et de l’Intérieur, ainsi qu’un avion de patrouille maritime Iliouchine Il-38 de la flotte du Pacifique ont participé à l’opération de recherche qui a duré plusieurs heures.

Des débris de l’appareil ont été retrouvés à 3,8 kilomètres de Palana. Personne n’a survécu au crash.

L’enquête étudie plusieurs hypothèses

Parmi les hypothèses étudiées par les enquêteurs figurent une erreur de pilotage causée par une mauvaise visibilité ainsi qu’une défaillance technique. Toutefois, selon les services d’urgence, l’équipage n’a pas signalé de problèmes à bord et l’avion était en bon état avant le décollage.

Le ministre russe des Transports Vitali Saveliev et le chef de l’Agence nationale des transports aériens (Rosaviatsia) Alexandre Neradko se rendent au Kamtchatka, a annoncé le gouvernement russe.

Plusieurs pays dont l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Biélorussie, Cuba, l’Égypte, les États-Unis, la Finlande, le Kazakhstan, la Serbie, la Turquie, ainsi que le Conseil de l’Europe ont exprimé leurs condoléances à la Russie suite au crash.

Lire aussi:

Éboulement sur un chantier: un mort, le trafic TGV de Montparnasse interrompu
L'armée syrienne repousse une attaque aux missiles de l'aviation israélienne près de Damas
Vladimir Poutine s'exprime sur les nouvelles armes de la Marine russe
Tags:
ministère russe des Situations d'urgence, crash d'avion, Kamtchatka, Extrême-Orient, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook