Russie
URL courte
Par
71103
S'abonner

Les lanceurs modulaires brevetés en Russie seront assemblés à partir de modules de fusée universels avec plusieurs moteurs, ce qui permettra de varier leur capacité de charge utile. En configuration maximale, la fusée pourrait ressembler à Starship de SpaceX.

La société de construction spatiale russe RKK Energuia, fabricant des vaisseaux spatiaux Soyouz et Progress, a breveté la configuration d'une série de lanceurs modulaires à plusieurs étages.

«L’objectif de cette invention est de créer une famille de lanceurs modulaires standard à plusieurs étages à large diapason de capacités de charge utile», indique l'explication au brevet enregistré par l’Institut de la propriété industrielle de Russie.

La fusée est assemblée à partir de modules universels à base des moteurs RD-171 (prévus pour être utilisés dans les fusées Soyouz 5) et RD-180 (destinés aux Soyouz 6). La disposition des différents éléments permet de modifier la capacité de la fusée, précise le brevet.

Selon l'illustration au brevet, dans sa configuration maximale, la fusée sera dotée de 14 moteurs RD-171. Jusqu’ici, le nouveau lanceur superlourd Ienisseï pour les voyages vers la Lune devait se construire autour de six de ces moteurs et d'un RD-180, moins puissant, au centre.

En configuration maximale, la fusée ressemblera à Starship de SpaceX, la société d’Elon Musk, a affirmé le patron de l'Institut de politique spatiale, Ivan Moïsseïev.

Breveter «quelque chose d'inimaginable»

De tels brevets sont développés par de nombreuses entreprises dans différents secteurs, mais sont rarement mis en œuvre, a déclaré Ivan Moïsseïev à Sputnik.

«Il est possible de breveter pratiquement tout, même une construction contraire à la physique. De telles idées surgissent tous les jours chez de nombreux ingénieurs: mettre au point quelque chose d'inimaginable», a-t-il indiqué.

Selon lui, la capacité de charge estimée et le principe même de la présence d'un grand nombre de moteurs font ressembler l’invention de RKK Energuia à Starship qui compte une trentaine de moteurs. Cependant, la fusée d’Elon Musk présente une solution plus équilibrée que l'assemblage de 14 modules universels.

Les «superlourds»

En avril dernier, le directeur de vol du segment russe de la Station spatiale internationale (ISS), Vladimir Soloviov, a annoncé au symposium international L'Homme dans l'espace à Moscou que la Russie prévoyait de mettre au point une fusée superlourde d'une capacité de 200 tonnes pour les vols vers la Lune et Mars. Il a toutefois précisé que la conception se trouvait encore à l’étape des propositions techniques.

La capacité de charge de la fusée la plus puissante jamais créée par l'homme, le lanceur américain Saturn V utilisé pour le programme lunaire des années 1960 et 1970, était d’environ 140 tonnes. La fusée soviétique Energuia pouvait placer 105 tonnes en orbite circumterrestre basse.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
En Seine-Saint-Denis, ces deux prénoms sont les plus donnés aux bébés depuis 2018
Tags:
brevet, lanceur, RKK Energuia
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook