Russie
URL courte
Par
7298
S'abonner

La Russie va rétablir certaines liaisons aériennes avec la France, au vu de l’amélioration de la situation sanitaire. La République tchèque est également concernée.

Alors que plusieurs pays rouvrent progressivement leurs frontières, dans le sillage du pass sanitaire européen notamment, la Russie reprendra certains vols vers la France à partir du 24 juillet. Paris et Nice sont les principales villes concernées, pour un retour des liaisons avec Moscou et Saint-Pétersbourg, ont annoncé les autorités.

«À partir du 24 juillet 2021, il y aura des vols réguliers avec la France pour des liaisons Moscou-Paris et Moscou–Nice, à raison de quatre vols par semaine, ainsi que sur les liaisons Saint-Pétersbourg-Paris et Saint-Pétersbourg-Nice avec une fréquence de deux vols par semaine», a ainsi indiqué le centre opérationnel russe de lutte contre le Covid-19.

Les vols vers la République tchèque, et plus spécialement vers Prague, pourront aussi reprendre, alors que la Russie a déjà retissé le fil de son trafic aérien avec 48 pays. Des pourparlers avec les autorités égyptiennes sont également en cours, en particulier pour rétablir les liaisons vers la station balnéaire de Charm el-Cheikh.

Alors que les débats sur la reconnaissance du vaccin Spoutnik V en Europe continuent, la vice-Première ministre Tatiana Golikova a précisé qu’il revenait à chaque voyageur de prendre ses responsabilités. La responsable a déclaré que les pays accueillant des ressortissants russes n’étaient pas tenus à une obligation directe de soins médicaux à leur égard. Plusieurs pays ont cependant annoncé qu’ils accepteraient des Russes vaccinés avec des vaccins russes, a encore précisé Tatiana Golikova.

Incertitude liée au Delta

Alors que de nombreux pays avaient assoupli leurs restrictions vis-à-vis des voyageurs, dans l’espoir de lancer leur saison touristique, la montée en puissance du variant Delta est venue bouleverser leurs plans.

Certains États ont décidé de renouer avec la fermeté. La Norvège a ainsi repoussé à début août la levée de la quasi-totalité de ses restrictions, y compris celle concernant les voyageurs. Au sein de l’UE, l’Espagne est la principale à faire les frais du variant Delta, se voyant classée dans la liste des pays à risque par l’Allemagne ou la Belgique.

D’autres pays continuent au contraire leur politique d’allégement. Au Royaume-Uni, Boris Johnson a confirmé la levée des principales restrictions pour le 19 juillet. Les voyageurs Britanniques vaccinés ne seront ainsi plus soumis à la quarantaine à leur retour d’une zone ambre. La Grèce continue quant à elle d’accueillir les touristes vaccinés avec les vaccins russes ou chinois, au grand dam de Berlin qui avait critiqué cette position fin juin, à l’occasion du Conseil européen.

La France s’en tient pour sa part à son système de classification tricolore, établi en fonction de l'intensité de l'épidémie de Covid dans chaque pays. Ce 12 juillet, Emmanuel Macron avait cependant annoncé un renforcement des contrôles pour les voyageurs arrivant de zones à risque, doublé d’un isolement contraint pour les non-vaccinés.

Le 1er juillet a également vu l’entrée en vigueur du pass sanitaire européen, censé faciliter la circulation entre les différents États membres. Celui-ci prend en compte les tests PCR, tests antigéniques et vaccins reconnus par l’Agence européenne des médicaments.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
En Seine-Saint-Denis, ces deux prénoms sont les plus donnés aux bébés depuis 2018
Tags:
Covid-19, vols, France, tourisme, trafic aérien
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook